Archives for dans janvier 2022

Comment trouver un acheteur pour son entreprise ?

Saviez-vous que 75 % des propriétaires d’entreprise regrettent le fait d’avoir vendu leur entreprise ? En effet, en tant qu’entrepreneur qui a investi des années, de l’énergie et des ressources dans la création d’une entreprise, il peut être effrayant de voir sa création être détruite par les nouveaux acquéreurs. Par conséquent, trouver les bons acheteurs pour votre entreprise est la seule solution pour vous épargner des regrets futurs.

Le bon acheteur n’est pas celui qui vous offre le prix le plus élevé pour votre entreprise. En effet, le bon acheteur doit avoir une vision alignée sur la vôtre et savoir ce qu’il fait. Comment trouver cet acheteur ?

Commencez la recherche

L’une des premières et plus importantes étapes pour trouver le bon acheteur pour votre entreprise est de commencer la recherche ! Si vous attendez que les acheteurs viennent à vous, vous attendrez longtemps.

Une chose que vous pouvez faire est de dresser une liste d’acheteurs potentiels. Vos acheteurs peuvent être des employés actuels, des clients ou même des concurrents. Vous ne devez jamais exclure personne, car tout le monde peut être un candidat à l’achat d’une entreprise.

Vous pouvez également utiliser des plateformes qui vous permettent de créer des listes pour la vente de votre entreprise. Ainsi, les personnes qui sont déjà intéressées par l’achat d’une entreprise dans votre secteur d’activité pourront disposer de vos informations.

Présélectionnez les candidats

Ensuite, il est important de présélectionner chacun de vos candidats potentiels. C’est un moyen facile d’éliminer les personnes qui ne sont pas qualifiées pour acheter votre entreprise et de trouver le meilleur acheteur possible. Un moyen simple de présélectionner vos candidats est d’engager un courtier. De cette façon, vous pouvez être sûr que quelqu’un est financièrement qualifié pour acheter votre entreprise.

Lors de la sélection de vos candidats, vous voudrez rassembler des documents importants tels que les accords de confidentialité, les informations financières et l’expérience passée. Si vous avez des acheteurs intéressés qui ont déjà possédé ou géré une entreprise dans le passé, ils seront une option plus expérimentée.

Rencontrez plusieurs acheteurs

Veillez à rencontrer chacun de vos acheteurs qualifiés afin d’en savoir plus sur la manière dont ils géreraient votre entreprise. Rencontrer plusieurs acheteurs est également un moyen facile d’obtenir un meilleur accord sur la vente de votre entreprise. Plutôt que de choisir la première offre que vous recevez, vous pouvez attendre que quelqu’un soit plus intéressé par votre entreprise et soit prêt à payer un prix plus élevé.

Identifiez les points forts de votre entreprise

L’un des meilleurs conseils pour vendre une entreprise est de la mettre en valeur et de souligner ses points forts. Vous devez mettre en évidence les caractéristiques qui rendent votre entreprise attrayante et précieuse. Des indicateurs tels que la rentabilité, la croissance du chiffre d’affaires, les flux de trésorerie positifs, la diversité de la clientèle, etc. sont d’excellents indicateurs de la performance d’une entreprise. Si votre entreprise n’est pas performante dans l’un de ces paramètres, il peut être difficile d’attirer des acheteurs haut de gamme.

Sachez ce que vous recherchez

Il est important que vous sachiez ce que vous recherchez chez un acheteur. Bien que votre objectif principal soit de vendre votre entreprise et de réaliser un bénéfice, vous devez également vous assurer que l’acheteur correspond aux objectifs de votre entreprise.

Par exemple, vous ne voudriez pas vendre votre entreprise à quelqu’un qui embaucherait immédiatement de nouveaux employés ou qui ferait prendre à votre entreprise une direction complètement différente. Assurez-vous de comprendre les objectifs des acheteurs potentiels et de connaître les caractéristiques que vous recherchez chez un nouveau propriétaire d’entreprise.

Embauchez un courtier en affaires professionnel

Enfin, vous devriez engager un courtier en affaires professionnel pour vous aider à trouver la meilleure solution pour votre entreprise. Comme mentionné précédemment, les courtiers peuvent vous aider à sélectionner vos acheteurs. Mais ils peuvent aussi vous aider à comprendre chacune des options qui s’offrent à vous lorsque vous vendez votre entreprise. Ainsi, vous serez parfaitement préparé à vendre votre entreprise et vous pourrez obtenir la meilleure offre possible pour la vente de votre entreprise.

Les 5 étapes pour élaborer une stratégie de communication pour son entreprise

Une stratégie de communication est un guide qui permet de transformer une entreprise en une marque. Elle vous montre le chemin et l’approche de votre public, vous aide à apprendre comment fournir aux gens une valeur ajoutée sous la forme d’un contenu de haute qualité, et à communiquer avec eux d’une manière qui les fera aimer votre produit/service/entreprise.

En outre, une stratégie de communication vous aidera à définir votre/vos public(s) et à articuler votre message de manière cohérente, afin que le personnel et les parties prenantes soient sur la même longueur d’onde quant à la nature de votre produit/service/entreprise. Si vous comprenez votre public, vous dirigerez vos efforts avec plus de précision, et avec l’alignement du personnel, du conseil d’administration et des autres parties prenantes, il sera plus facile de faire passer votre message.

Comment élaborer une stratégie de communication efficace ?

Déterminez les objectifs de communication

Lorsque vous créez des objectifs, vous devez être aussi précis que possible. Que voulez-vous accomplir ? À partir de là, gardez à l’esprit que seuls les projets et les tactiques qui contribuent à atteindre les objectifs doivent être mis en œuvre. À la fin de la campagne, vous devez être en mesure de dire avec certitude si l’objectif a été atteint.

Identifiez les principaux publics cibles et développez des messages clés

Identifiez le(s) public(s) que vous devez atteindre afin de réaliser vos objectifs. Une fois identifié, vous pouvez créer les messages appropriés qui résonnent avec chaque public cible. Par exemple, pour atteindre vos objectifs, votre public cible pourrait être à la fois la génération X et les baby-boomers. En sachant cela, vous pouvez créer des messages et des tactiques qui se concentrent sur chacun de ces groupes démographiques. (Remarque : cela peut signifier que vous avez des messages clés différents pour chaque groupe).

Déterminez comment le succès sera mesuré

On pense souvent, à tort, que les efforts de communication et de relations publiques ne peuvent pas être évalués. Il existe pourtant un certain nombre d’éléments qui peuvent être mesurés. Par exemple, en fonction de vos objectifs, les éléments d’évaluation potentiels peuvent inclure : une augmentation du trafic sur votre site web ; une augmentation des donateurs d’un certain âge ; l’engagement des bulletins d’information électroniques ; ou l’inclusion de messages clés dans les placements médias.

Réfléchissez aux tactiques

C’est ici que vous déterminez le type de communication qui transmettra le mieux votre message à votre ou vos publics cibles. Il peut s’agir de la diffusion d’un communiqué de presse, de la rédaction d’un article de blog, d’un lancement dans les médias, de la production d’une vidéo ou d’une campagne sur les réseaux sociaux, pour n’en citer que quelques-uns. Un plan de communication stratégique comprendra toujours des moyens spécifiques pour atteindre vos publics cibles.

Élaborez un calendrier de planification tactique

Il s’agit d’un élément essentiel d’un plan de communication, car il vous permet de voir comment les tactiques se combinent tout au long de l’année. Il vous aidera également à garder le cap sur toutes les tactiques tout au long de l’année. Par exemple, commencez par ajouter le moment où chaque tactique doit se produire, puis revenez en arrière et incluez le moment où la tactique doit être créée, approuvée, présentée, etc.

En respectant ces 5 étapes dans votre stratégie de communication d’entreprise et en les personnalisant pour qu’ils s’adaptent à votre situation, vous vous assurez que votre plan est cohérent et aligné sur vos objectifs organisationnels.

Ce qu’il faut savoir sur les nouveaux protocoles sanitaires en entreprise

La cinquième vague de la pandémie, provoquée par la variante omicron est à propagation rapide en France. Au premier jour de la nouvelle année, la France a enregistré 219 126 nouvelles infections, en très légère baisse par rapport au record quotidien de 232 200 constaté au dernier jour de 2021. Pour limiter les risques liés à l’augmentation des contaminations dans le pays, de nouvelles mesures sanitaires entrent en vigueur, notamment en entreprise. Voici tout ce que vous devez savoir :

Les nouveaux protocoles sanitaires en entreprise

Les gestes barrières se renforcent en entreprise. En espace extérieur ainsi qu’en restauration collective, si le masque ne peut être porté, une distanciation de deux mètres doit être respectée. Les événements professionnels ne sont pas interdits, mais pas recommandés. S’ils ont tout de même lieu et sans le port de masque, la distanciation de deux mètres doit être mise en place. Une aération adéquate est conseillée – dispositifs de capteurs de CO2, 5 minutes d’ouverture (toutes les heures) ou en permanence des portes et fenêtres. Les réunions professionnelles devraient se dérouler en Visioconférence ou en audio. Si elles se tiennent tout même en présentiel, les gestes barrières – port du masque, distanciation et aération adéquate – devraient être respectés.

Les parents salariés dont les enfants sont atteints de covid, peuvent rester chez eux pour s’occuper de leurs enfants. Ils bénéficient de l’indemnité journalière de l’Assurance maladie si le télétravail n’est pas possible pour eux.

Le télétravail et la vaccination

La France va ordonner aux entreprises d’imposer à leurs salariés au moins trois jours de télétravail par semaine lorsque cela est possible, a déclaré le Premier ministre Jean Castex. Cette nouvelle mesure sera en place pendant au moins trois semaines.

Pour ce qui est de la vaccination, le pilier de la lutte contre le COVID en France restera la promotion d’une vaccination généralisée, a déclaré le Premier ministre Jean Castex, ce qui pourrait permettre au gouvernement d’éviter des mesures plus restrictives telles que des couvre-feux ou des fermetures d’entreprises qui pourraient affecter l’économie. Les employeurs doivent promouvoir la vaccination des salariés et les permettre de s’absenter pendant les heures de travail. Pour les soignants et les travailleurs des établissements et services sanitaires et médico‑sociaux, la vaccination reste obligatoire.

Pour finir, afin d’assurer le respect de ces nouveaux protocoles sanitaires, les inspecteurs du travail feront des inspections et vérifications strictes en entreprise, selon la ministre du Travail.