Ce qu’il faut savoir sur les nouveaux protocoles sanitaires en entreprise

Ce qu’il faut savoir sur les nouveaux protocoles sanitaires en entreprise

La cinquième vague de la pandémie, provoquée par la variante omicron est à propagation rapide en France. Au premier jour de la nouvelle année, la France a enregistré 219 126 nouvelles infections, en très légère baisse par rapport au record quotidien de 232 200 constaté au dernier jour de 2021. Pour limiter les risques liés à l’augmentation des contaminations dans le pays, de nouvelles mesures sanitaires entrent en vigueur, notamment en entreprise. Voici tout ce que vous devez savoir :

Les nouveaux protocoles sanitaires en entreprise

Les gestes barrières se renforcent en entreprise. En espace extérieur ainsi qu’en restauration collective, si le masque ne peut être porté, une distanciation de deux mètres doit être respectée. Les événements professionnels ne sont pas interdits, mais pas recommandés. S’ils ont tout de même lieu et sans le port de masque, la distanciation de deux mètres doit être mise en place. Une aération adéquate est conseillée – dispositifs de capteurs de CO2, 5 minutes d’ouverture (toutes les heures) ou en permanence des portes et fenêtres. Les réunions professionnelles devraient se dérouler en Visioconférence ou en audio. Si elles se tiennent tout même en présentiel, les gestes barrières – port du masque, distanciation et aération adéquate – devraient être respectés.

Les parents salariés dont les enfants sont atteints de covid, peuvent rester chez eux pour s’occuper de leurs enfants. Ils bénéficient de l’indemnité journalière de l’Assurance maladie si le télétravail n’est pas possible pour eux.

Le télétravail et la vaccination

La France va ordonner aux entreprises d’imposer à leurs salariés au moins trois jours de télétravail par semaine lorsque cela est possible, a déclaré le Premier ministre Jean Castex. Cette nouvelle mesure sera en place pendant au moins trois semaines.

Pour ce qui est de la vaccination, le pilier de la lutte contre le COVID en France restera la promotion d’une vaccination généralisée, a déclaré le Premier ministre Jean Castex, ce qui pourrait permettre au gouvernement d’éviter des mesures plus restrictives telles que des couvre-feux ou des fermetures d’entreprises qui pourraient affecter l’économie. Les employeurs doivent promouvoir la vaccination des salariés et les permettre de s’absenter pendant les heures de travail. Pour les soignants et les travailleurs des établissements et services sanitaires et médico‑sociaux, la vaccination reste obligatoire.

Pour finir, afin d’assurer le respect de ces nouveaux protocoles sanitaires, les inspecteurs du travail feront des inspections et vérifications strictes en entreprise, selon la ministre du Travail.

Romain