Ouvrir une salle de sport, les pièges à éviter

Ouvrir une salle de sport, les pièges à éviter

En France, le nombre de salles de sport et de clubs de fitness ne cesse de croître, avec plus de 4 500 établissements qui génèrent un chiffre total de 2,5 milliards d’euros. D’une part, il y a les chaînes de fitness multinationales qui viennent conquérir les Français en implantant des dizaines de clubs sur le territoire. Et d’autre part, de plus en plus de coaches sportifs aspirent à ouvrir leur propre salle de fitness. Et si comme ces professionnels du sport, vous en aviez peut-être marre de laisser votre patron récupérer tous les profits qui ont coûté vos efforts et que vous vouliez ouvrir votre propre salle de sport ? Ou peut-être que vous êtes fraîchement diplômé de l’ILEPS (École supérieure des métiers du sport) ou de l’IPMS (Institut professionnel des métiers du sport), et que vous voulez voler de vos propres ailes ? Mais pour que ce grand rêve devienne réalité, il faut déjà savoir décrypter les particularités du monde du sport et savoir éviter les pièges qui vous attendent au tournant.

Le business plan

C’est presque un passage obligé dans tout projet de création d’entreprise. En effet, le business plan est la clé de voûte de toute entreprise, car il permet de détailler le fonctionnement du projet. Assurez-vous que ce document contienne sur une dizaine de pages les éléments suivants :

  • Une étude marketing du marché : Vous avez acquis un peu de connaissances en exerçant le métier de coach sportif dans un club, mais êtes-vous réellement un expert dans ce domaine très concurrentiel ? Y a-t-il une cible particulière dans votre région ? Comment allez-vous facturer votre service ? Comment se porte la concurrence locale ? Quels sont les coûts relatifs au démarrage de l’entreprise ? Ce sont toutes autant de questions auxquelles vous devez répondre.

  • Un énoncé de votre mission : Chaque entreprise a besoin d’un énoncé d’objectifs qui la guidera dans chaque décision.

  • La concurrence : Votre région abrite déjà combien de salles de sport ? Qu’est-ce qui vous distingue de ces autres entrepreneurs ?

  • Vos besoins pour réussir : Cette problématique dictera vos stratégies dans le futur : quels équipements choisir, quel effectif et combien d’abonnés allez-vous conquérir pour réussir votre entreprise ?

  • Le budget : Pour ouvrir une salle de sport (plus de détails ici), et quel que soit votre apport personnel, vous devez également solliciter de l’aide financière auprès des investisseurs et des établissements bancaires.

Les pièges du budget

Il vous faudra des milliers d’euros pour créer votre propre salle de sport. Non seulement les vélos elliptiques et autres matériels coûtent cher, mais les dépenses cachées ici et là s’additionnent très vite. Pour éviter les mauvaises surprises, rappelez-vous les charges fixes et variables suivantes :

  • Le loyer sera probablement votre plus gros poste de dépense. Mais encore faut-il déjà choisir entre l’achat et la location !

  • Les services publics : l’électricité, l’eau, le gaz et les services de déchets ménagers vous seront facturés entre 300 et 1 000 euros par mois.

  • Les assurances et responsabilités sociétales participent au bon fonctionnement ainsi qu’à la notoriété de votre entreprise

  • Les dépenses relatives à la régulation de votre entreprise (EI, SARL, franchise…) peuvent vous être facturées jusqu’à 5 000 euros annuels.

  • Les fournitures de bureau : suivant la complexité de votre salle de sport, vous aurez probablement besoin d’une certaine quantité de fournitures de bureau, en plus des équipements de fitness. Entre les chaises, les bureaux, les imprimantes, les poubelles, les tableaux blancs, les affiches, les mini-réfrigérateurs, les distributeurs automatiques, les serviettes et les cartes de visite, ce poste de dépenses peut nécessiter des milliers d’euros. Et attention, ces différentes factures peuvent très vite s’accumuler si vous ne vous y préparer au plus tôt.

admin