Archive de catégorie dans Actualités

Quels sont les avantages de l’assurance-crédit ?

Un quart des dépôts de bilan en France sont la conséquence d’une accumulation d’impayés. L’assurance-crédit vise à protéger les entreprises en cas de créances non recouvrées. Elle est donc d’une grande importance et présente de multiples avantages !

Des informations cruciales sur vos clients

Lorsque vous souscrivez une assurance-crédit comme celle de Coface, celle-ci se renseigne sur vos clients avant de donner son accord pour mettre en place la garantie et déterminer le montant maximal de recouvrement des créances.

Mais son travail ne s’arrête pas là, elle assure également une veille sur chacun des clients assurés. Vous avez ainsi toutes les informations les concernant en temps réel et vous pouvez anticiper, prendre les décisions qui s’imposent pour ne pas mettre en danger la santé financière de votre entreprise. Il est important de toujours avoir un temps d’avance pour des risques maîtrisés.

De plus, le département de gestion des risques d’un assureur-crédit a des outils sophistiqués en ce qui concerne l’accès et le traitement des informations commerciales. Vous obtenez bien plus d’informations que si vous ne faisiez les recherches vous-même.

Par ailleurs, l’assureur-crédit se renseigne sur vos clients, mais aussi sur vos prospects. Vous avez donc la possibilité de prospecter plus sereinement, car vous avez accès à toutes les informations nécessaires sur ceux-ci pour vous assurer de leur fiabilité.

Une assurance-crédit qui prend en charge les impayés

Comme cela est expliqué sur le blog Lecapital.fr, souscrire une assurance-crédit pour son entreprise, c’est la solution sérénité pour ce qui est des impayés. En effet, si un de vos clients ne paie pas sa facture dans les délais impartis, c’est votre assureur qui intervient pour lancer la procédure de recouvrement. Celle-ci est d’abord à l’amiable afin de rappeler au client qu’il a une facture dont il doit s’acquitter. S’il n’y a pas de réponse de sa part, le recours judiciaire est alors enclenché allant de l’injonction de payer au passage au tribunal où le juge statue sur l’affaire.

Le fait d’avoir recours à un assureur-crédit pour régler ce genre de litige augmente vos chances de réussite de récupérer les sommes qui vous sont dues ce qui est bon pour votre trésorerie. Par ailleurs, en cas d’échec, vous êtes indemnisé jusqu’à 90 % hors taxes du montant de la facture à régler.

Pourquoi choisir Marseille pour implanter son entreprise ?

Faisant partie des villes les plus attractives de l’hexagone, Marseille est également l’une des destinations les plus prisées des entrepreneurs qui veulent lancer leur activité.

Offrant un cadre de vie agréable, mais également de nombreuses opportunités sur le plan économique, Marseille figure parmi les villes plus favorables pour l’implantation d’une entreprise et ce, peu importe le secteur d’activité à envisager.

Pourquoi opter pour Marseille ?

Le fait de créer une entreprise est une aventure tout à fait attrayante et qui attire de plus en plus de particuliers en ce moment. Toutefois, pour bien s’y lancer, il est important de prendre en compte divers facteurs déterminants, qui peuvent garantir le développement et la pérennité de l’entreprise. Et le fait de bien choisir son lieu d’implantation est sans aucun doute l’un des premiers à prendre en compte.

En ce qui concerne Marseille, cette ville figure parmi les premiers choix pour se lancer dans l’entrepreneuriat. En effet, plusieurs facteurs font que Marseille puisse faire partie des villes françaises reconnues pour leur développement économique et qui privilégient particulièrement l’aventure entrepreneuriale.

Les avantages de choisir Marseille pour y créer son entreprise

De plus en plus développée, Marseille est en ce moment un axe stratégique incontournable de l’économie française. En plus d’être la plus grande ville portuaire de France, cette dernière figure également parmi les pôles économiques où il est bon d’investir. Découvrez ici pourquoi.

Des quartiers d’affaires à profusion

Composant principalement le moteur de développement économique de Marseille, ses nombreux quartiers d’affaires font partie des premières raisons qui favorisent le choix d’implantation d’une entreprise.

Effectivement, plusieurs quartiers d’affaires se développent régulièrement dans cette ville, si l’on ne cite ici que le projet lancé par Euroméditerranée, un établissement public qui a mis en place en 1995 des opérations de rénovation urbaine visant à faire de Marseille l’une des plus importants pôles commerciaux et financiers de France.

Un cadre de vie agréable

Célèbre pour ses paysages, mais surtout pour ses plages magnifiques, Marseille est également l’une des villes les plus agréables de France et qui propose un cadre de vie de qualité. De ce fait, rien que pour ça, plusieurs professionnels et particuliers décident d’y créer leurs entreprises, car il est clair que pour pouvoir développer sereinement ses activités, il ne faut pas négliger sa qualité de vie et l’environnement de travail de vos salariés et ce, pour pouvoir créer un équilibre parfait entre la vie professionnelle et la vie personnelle.

Des possibles avantages fiscaux

Faisant partie des éléments qui contribuent au choix d’un lieu d’implantation idéal pour une entreprise, les avantages fiscaux sont également à considérer.

Et c’est tout à fait le cas de Marseille, qui propose certaines zones où l’on peut bénéficier d’avantages fiscaux, notamment les zones franches urbaines.

Un emplacement géographique stratégique

Egalement déterminant dans le choix d’une ville pour y créer son entreprise, son accessibilité est surtout à privilégier. En ce qui concerne Marseille, cette ville est accessible via les autoroutes, mais surtout aussi par les voies maritimes et ce, grâce à son célèbre port, ce qui est l’idéal pour favoriser les échanges commerciaux.

Prix du logement abordable

Si on le compare aux autres grandes villes françaises, le prix du foncier que propose la ville de Marseille reste tout de même abordable, surtout si l’on prend en compte les avantages que cette ville propose. Ce facteur figure de ce fait parmi les raisons d’y implanter son entreprise.

Création d’entreprise : pourquoi ne pas faire appel à un expert-comptable ?

La création d’une entreprise est un acte qui nécessite de beaucoup de réflexion, car demandant de nombreuses ressources, comme le temps, l’investissement personnel et surtout une ressource financière, il est primordial de toujours bien élaborer le projet avant même de lancer les procédures.

En effet, une création d’entreprise non aboutie peut porter préjudice à l’entrepreneur, ce qui implique donc une longue préparation et surtout aussi de bénéficier de conseils avisés d’un professionnel spécialisé dans le domaine.

Et concernant cela, l’expert-comptable est sans aucun doute le conseiller idéal qui pourra aider tous ceux qui veulent se lancer dans l’entrepreneuriat. Peut proposer ses conseils sur toutes les démarches relatives à la création, mais peut également prendre en mains tous les processus utiles, recourir à un expert-comptable fait partie des meilleurs moyens de créer son entreprise.

Pourquoi faire appel à un expert-comptable ?

Comme on vient de le voir plus haut, l’aide d’un professionnel est cruciale si l’on veut créer son entreprise de la manière la plus sécurisée possible. Toutefois, nombreux sont ceux négligent encore ce point et décident de s’aventurer seul. Or, sauf dans le cas où l’on dispose de connaissances et des compétences accrues dans ce domaine, il est impensable de ne pas se renseigner et surtout de ne pas bénéficier des bons conseils que peut proposer un professionnel, notamment un expert-comptable.

Eh oui, le fait de recourir à un expert comptable pour votre création d’entreprise assure en premier lieu la bonne marche du projet et ainsi d’éviter toute erreur qui peut aboutir à un échec.

De plus, ce type de professionnel permet également de se délester des nombreuses responsabilités et assure de ce fait de gagner un temps considérable que le fait de créer une entreprise exige.

Que pourraient être les tâches d’un expert-comptable lors de la création de l’entreprise ?

Même si un expert-comptable s’occupe généralement de la comptabilité d’une entreprise, il faut savoir que ce professionnel peut également être d’une aide précieuse pour le dirigeant de celle-ci et ce en offrant différents conseils qui peuvent se porter sur divers plans comme le social, le fiscal, le juridique ou même le patrimonial.

De ce fait, c’est un allié de taille pour toutes les procédures utiles à la vie de l’entreprise, surtout lors de sa création.

Effectivement, l’aide d’un expert-comptable est précieuse durant cette étape et devient même indispensable puisqu’il propose souvent :

La rédaction des statuts

La rédaction des actes de nomination

Le dépôt des divers dossiers liés à l’entreprise

La publication de l’entreprise dans un journal officiel

La récupération du kbis

Le choix de la forme juridique de l’entreprise

Le choix de la fiscalité

Le choix du statut social de l’entrepreneur etc.

Il faut noter que tous ces services ne sont qu’à titre d’exemple et peuvent varier la plupart du temps et ce, par rapport au type d’aide que l’on souhaite d’un expert-comptable, mais surtout aussi de la spécialisation de ce dernier.

Eh oui, dans le cas où l’on ne souhaite qu’un simple accompagnement ce professionnel pour être présent durant les opérations délicates qui nécessitent sa présence. Cependant, pour ceux qui veulent un service tout compris, il est également possible de remettre en totalité à l’expert-comptable la mise en œuvre et la mise en place des processus utiles à la création de l’entreprise.

Les composantes essentielles d’un projet de création d’entreprise

L’entrepreneuriat est une aventure qui attire de plus en plus de gens en ce moment. Proposant de nombreux avantages sur tous les plans, le fait d’entreprendre permet de s’émanciper avant tout du monde du salariat, mais également de découvrir de nouveaux horizons.

Cependant, pour pouvoir se lancer de manière efficace dans ce secteur, il est utile de prendre en compte divers facteurs et de ne surtout pas se lancer à l’aveugle. Cela est nécessaire car un projet de création d’entreprise repose souvent sur la mise en place de processus vitaux qu’il faut à tout prix respecter.

Que faire avant de créer une entreprise ?

Puisque le fait de se lancer dans l’aventure entrepreneuriale est comme tous les autres projets, il est impératif de pouvoir se préparer et de mettre en place des stratégies ainsi que de prendre en considération tous les étapes essentielles pour la réussite de la création de son entreprise.

En effet, il peut être ardu de créer une entreprise, surtout si on est nouveau dans ce domaine, car plusieurs critères entrent souvent en jeu.

Pour cela, il ne faut pas hésiter à recourir à l’aide d’un professionnel, qui pourra délivrer son expertise et ce, pour garantir la voie que l’on va choisir.

Les étapes d’une création d’entreprise

Comme on vient de le voir un peu plus haut, l’entrepreneuriat exige une bonne préparation et aussi de prendre en considération diverses décisions importantes qu’il faut recourir.

De ce fait, procéder par étapes est souvent la meilleure façon de mener à bien son projet car permettant de bien cerner la chose, cela assure sa réussite de manière efficace. Pour cela, il faut :

Déterminer son projet de création d’entreprise

Il est clair que chaque entrepreneur débutant aura une idée précise de ce qui va être l’entreprise qu’il va créer.

Toutefois, il faut pouvoir déterminer de manière précise cette idée et surtout de la valider. Faire cela est nécessaire car cela assure avant tout de ne pas se perdre en route et ainsi d’assurer la bonne marche du projet.

Faire le bilan du financement du projet

Créer une entreprise demande certainement des fonds de lancement qu’il est utile de posséder. De ce fait, pour pouvoir garantir le bon déroulement du projet, il également utile de bien penser à la question du financement.

Choisir le secteur dans lequel évoluer

Même si cela se doit d’être pris en compte lorsqu’on élabore l’idée de création d’une entreprise, il est quand même utile de bien souligner le fait de choisir le secteur d’activité dans lequel l’entreprise devra évoluer.

Pour cela, il est impératif de faire une étude de projet et de choisir un secteur et un marché porteur pour son entreprise et ce, pour pouvoir garantir de manière efficace le bon lancement de l’entreprise et surtout d’assurer sa pérennité.

Créer son entreprise : les secteurs et les marchés porteurs

Sauf dans le cas de la reprise d’une activité déjà lancée, tous ceux qui veulent entrer dans l’entrepreneuriat se doivent de prendre en compte un facteur essentiel et c’est le fait de déterminer le secteur dans lequel l’entreprise évoluera.  Cela est nécessaire, car pour pouvoir développer sereinement son activité, il faut pouvoir choisir un secteur pérenne et un marché porteur.

Toutefois, pouvoir déterminer cela n’est pas si facile que cela, car dépendant de nombreux critères, savoir si un secteur est porteur ou non peut être vraiment difficile, mais pas impossible.

Pour faire simple, il faut connaitre les types d‘activité qui marchent et qui ne sont pas la plupart du temps touchés par la crise. Voici quelques points concernant cela.

Qu’est-ce que c’est un secteur ou un marché porteur ?

Avant de se pencher sur le sujet, il est important tout d’abord de pouvoir définir ce qu’est vraiment un marché ou un secteur porteur.

Donc, pour plus de détails, un secteur est porteur et de ce fait intéressant, quand il n’est pas menacé par la crise mondiale et qu’il peut perdurer pendant longtemps. En effet, ce type de secteur devra donc proposer un taux de croissance élevé qui ne devra en aucun cas baisser malgré les problèmes qui peuvent survenir dans le fait d’entreprendre.

Comment déterminer si un marché est porteur ?

En connaissant tous les éléments qui déterminent si un marché est porteur, il est possible de faire son choix. Cependant, pour ne pas faire d’erreur, il est important de bien réfléchir au préalable et aussi de considérer ses compétences, son savoir-faire et les besoins de ses futurs clients.

Par exemple, si on prend un secteur précis, il faut voir si ce dernier puisse intéresser les potentiels clients qu’on veut cibler, d’être sûr de maîtriser le type d’activité et surtout si ce secteur ne va pas décliner dans un avenir proche.

En plus de cela, il faut également pouvoir choisir un marché qui n’est pas encore encombré. Eh oui, même s’il est porteur, un marché où il n’y a plus beaucoup de place pour pouvoir y évoluer n’est pas un choix à considérer. Cela implique qu’un secteur intéressant se doit également d’être encore peu exploité.

Quelques exemples de métiers qui peuvent être intéressants

Même si on ne peut que le présumer, il est quand même possible de citer ici quelques secteurs qui proposent les critères idéaux pour y évoluer sereinement. A savoir :

Quelques astuces pour entreprendre sur Internet sans investissement

Vous souhaitez faire de l’argent sur Internet et cela sans que vous ayez besoin d’investir une somme d’argent conséquente ? Pourquoi ne pas essayer l’une de ces idées pour commencer dans l’entrepreneuriat, vous pourrez certainement trouver votre voie et devenir entrepreneur à temps plein par la suite.

Le coaching

Au cours de ces dernières années, le coaching a le vent en poupe, et de plus en plus de personnes possédant une compétence particulière n’hésitent à la mettre en vente au profit d’un plus grand nombre. Lorsque vous vous lancer dans une méthode de coaching sur Internet, vous pouvez rentabiliser votre savoir, et pour faire plus simples, vous pouvez utiliser des applications gratuites dédiées à cet effet. Parmi les services de coaching les plus en vogue du moment, il faut noter certainement la formation en marketing, le développement personnel, l’apprentissage d’une langue étrangère et bien d’autres. Les idées sont nombreuses et beaucoup de gens sont à la recherche d’un coach particulier, à vous de trouver celle qui s’adapte à vos besoins !

L’affiliation

C’est certainement la manière la plus vieille pour gagner de l’argent sur Internet et cela sans investir un sou ! Il existe de nombreux programmes d’affiliation et beaucoup de gens se sont inscrit à ces programmes au cours de ces dernières années et ont pu gagner leur vie grâce à cela. Cependant, réussir grâce à l’affiliation n’est pas fait au hasard, vous devrez vous entraîner et vous former pour pouvoir en tirer des bénéfices. Il faut aussi que vous sachez en quoi consiste exactement l’affiliation, notamment si vous avez la fibre marketing en vous ! Les affiliations sont proposés par les boutiques e-commerce, notamment, avant que les acheteurs n’attérissent sur leur page et effectuent des achats, ceux sont les affiliés qui vont servir de tremplin entre eux et les consommateurs potentiels. Les affiliés vont par la suite tirer des commissions sur les ventes.

La boutique en ligne

Avec l’augmentation de l’achat en ligne, vous pouvez aussi tenter votre chance en ouvrant une boutique sur la toile. Effectivement, vous n’avez besoin que de 500 euros pour avoir un site fonctionnel avec toutes les bases qui vous permettront d’ouvrir votre boutique. Il suffit de trouver un nom de domaine et d’un hébergeur et le tour est joué. Cependant, pour pouvoir percer, vous devrez avoir trouvé le bon filon et de mettre en place une bonne stratégie de vente. Pour cela, vous devrez savoir en quoi consiste le marketing web et les démarches qui vous permettront de gagner en visibilité auprès de vos clients cibles.

Le dropshipping

Ce terme vous semble nouveau, cependant, c’est une technique vieille comme le monde et que beaucoup ont adopté au cours des siècles dans le milieu de la vente. Grâce au dropshipping, vous n’avez pas besoin d’investir dans l’achat d’un stock de marchandise pour vous lancer. Votre rôle c’est tout simplement d’intermédiaire. De prime abord, cela ressemble un peu à l’affiliation alors que ce n’est pas le cas. En dropshipping vous concevez le système de vente, à savoir la recherche d’un fournisseur qui se chargera d’envoyer les produits chez l’acheteur, et que vous devrez veiller à ce que tout arrive à destination à chaque fois qu’une commande soit effectuée.

Source : 20 astuces pour gagner de l’argent sur internet sans investir

A lire aussi : Les meilleurs outils pour les entrepreneurs web

Zoom sur la prime du treizième mois

Même si cette prime délivrée en fin d’année n’est pas obligatoire ni imposée par la loi et le code du travail, de nombreuses entreprises voient quand même une importance particulière de l’inclure dans leur politique en termes de management.

En effet, le treizième mois est une prime qui équivaut le plus souvent à un mois de travail normal et que les salariés peuvent toucher à la fin d’une année civile, à savoir en décembre. Pour faire court, les salariés touchent de ce fait un salaire pour 13 pour 12 mois de travail.

Qu’en est-il vraiment du treizième mois ?

Etant une prime, le treizième mois dépend souvent de nombreux facteurs et ce ne sont pas toutes les entreprises qui la proposent.

Eh oui, pour la percevoir, le salarié doit souvent remplir des conditions bien précises et dépend surtout des politiques de l’entreprise.

De plus, le treizième mois n’est pas systématiquement accordé à tous les salariés d’une même entreprise car cela ne pourra toucher qu’une catégorie bien définie. Pour donner un exemple, une entreprise peut parfaitement récompenser certains de leurs salariés par poste comme les cadres ou les managers, soit par ancienneté et performance.

Comment calculer le treizième mois ?

Même si la prime du treizième mois peut être l’équivalent d’un mois de salaire, il est quand même utile de savoir qu’un certain calcul sera effectuée par l’entreprise et ce, par rapport aux heures de travail effectuées par le salarié tout au long de l’année.

Avec cela, le montant de la prime pour deux salariés qui occupent la même poste et qui touchent le même salaire peut donc être bien différent sauf car de nombreux facteurs peuvent le changer.

L’importance d’inclure le treizième mois pour une entreprise

Il est clair que dans le monde du travail, le salaire fait partie des motivations qui poussent les employés à se surpasser et à bien faire leur travail. De ce fait, un bon salaire de base couplé à une promesse d’une prime de treizième peut donc être très intéressant que ce soit pour le salarié, mais aussi pour l’entreprise.

Effectivement, un travail bien payé est plus attirant pour ceux qui cherchent un emploi. De ce fait, ce point fait toujours partie des critères de choix de ces derniers, ce qui est tout à fait bénéfique pour une entreprise qui veux lancer des recrutements ou aussi celles qui veulent augmenter la productivité de leurs salariés.

Les éléments clés pour assurer la pérennité de son entreprise

Pour tous dirigeants qui se respectent, le principal objectif à atteindre à tout prix est sans aucun doute le fait d’assurer le bon développement et la pérennité de leur entreprise. Toutefois, pouvoir faire cela requiert de prendre en compte de nombreux facteurs et s’avère parfois assez difficile.

En effet, les entreprises qui peuvent prétendre assurer la pérennité de l’exploitation de leur activité sont moins nombreuses, alors que la plupart sont la plupart du temps victime d’un accident de parcours.

Eh oui, le monde des affaires est de plus en plus rude en ce moment, sans parler des risques qui sont omni présents et qui présentent des obstacles de tailles pour toutes les entreprises.

Cependant, il est tout de même possible de minimiser ces risques et ainsi de garantir la bonne marche de son entreprise et ce, favorisant ces éléments essentiels, comme :

Mettre en place un bon système de management

L’utilité de la branche management d’une entreprise n’est plus à démontré en ce moment. Visant principalement à optimiser le bon déroulement de toutes les opérations vitales de cette dernière, un bon système de management peut donc garantir une bonne longévité pour l’entreprise.

Effectivement, l’opérationnel est pour ainsi dire le moteur qui fait fonctionner n’importe quelle entreprise et ce, peu importe le secteur d’activité dans lequel il évolue. Or, il n’y a que le management qui puisse véritablement optimiser ce point, d’où l’importance de ne surtout pas le négliger.

Mettre en place un système de gestion des risques efficace

En suivant ce qui a été précisé plus haut, nombreux sont les risques et les accidents de parcours qui peuvent freiner le développement d’une entreprise. De ce fait, bien gérer ces derniers est donc crucial pour la survie de cette dernière.

Il existe de nombreux points qu’il faut prendre en compte concernant cela, si l’on veut mettre en place un processus de gestion des risques qui pourra répondre à toutes les éventualités, à savoir :

Souscrire à une bonne assurance

Pour la protéger efficacement, il est indispensable de souscrire à une assurance pour son entreprise. En effet, faire cela permet souvent d’être à l’abri de risques qui sont liés à l’activité de cette dernière.

Il faut savoir qu’il existe de nombreux types d’assurance pour entreprise, qui sont plus ou moins indispensables et dépendent souvent de la nature des activités dans lesquelles l’on évolue, mais aussi du statut juridique choisi lors de sa création.

S’attendre aux imprévus

Il faut savoir que peu importe le type d’entreprise que l’on choisit de créer et aussi le domaine d’activité où l’on choisit d’exploiter, les risques sont toujours à prendre en compte. De ce fait, il est tout à fait indiqué de mettre en place un système de prévention de ces risques et ce, pour permette à l’entreprise de toujours continuer ses activités, même dans le pire des cas.

Les assurances indispensables pour son entreprise

Vous souhaitez souscrire à une assurance pour votre entreprise, sachez que la formule que vous allez choisir dépendra de votre statut. Alors, pour connaître davantage sur les assurances que vous devrez souscrire.
Voici quelques points que nous avons abordé en collaboration avec Marie de chez Assurup.com, une compagnie spécialisé dans les contrats d’assurances pros. Ce sont des informations que que vous devriez connaître pour le choix des couvertures dans le cadre de l’exploitation de votre activité.

La couverture responsabilité civile

La couverture de la responsabilité des employeurs est une obligation légale pour la plupart des entreprises qui emploient du personnel. L’assurance responsabilité civile est importante si vous êtes en contact avec des consommateurs ou si votre société œuvre dans le milieu des conseils. Elle servira à vous protéger contre les demandes d’indemnisation pour dommages corporels ou matériels causés par des clients, des fournisseurs ou d’autres tiers. La plupart des magasins, des restaurants, des coiffeurs, des constructeurs et des commerçants souscrivent cette assurance. Vérifiez les contrats de vos clients pour voir si un niveau particulier d’assurance responsabilité civile est requis.

La couverture responsabilité professionnelle

La couverture responsabilité professionnelle est importante si votre entreprise donne des conseils ou offre un service professionnel à d’autres entreprises, ou si vous traitez avec des données de client ou de la propriété intellectuelle. Si vous faites une erreur dans votre travail et que votre client perd de l’argent et vous poursuit en justice, votre assurance de responsabilité professionnelle peut couvrir les demandes d’indemnisation et les frais de justice. Certains organismes professionnels et régulateurs exigent que leurs membres aient cette assurance, y compris des organismes employant des géomètres, des comptables et des architectes.

La couverture responsabilité civile des employeurs

Si votre entreprise emploie du personnel, vous êtes probablement obligé par la loi de souscrire une assurance responsabilité civile employeur. Cela couvre les demandes d’indemnisation présentées par un membre du personnel parce qu’il a subi un accident, une maladie ou des dommages du fait de son travail. Certaines entreprises sont exemptées de la législation, y compris certaines entreprises qui n’emploient que des membres proches de la famille.

L’assurance des immeubles commerciaux

Que vous travailliez à domicile ou que vous disposiez de locaux commerciaux distincts tels qu’un magasin, un bureau ou un bar, l’assurance des locaux commerciaux devrait être une priorité. Si vous louez les locaux, assurez-vous de vérifier auprès de votre propriétaire ce qui est déjà couvert. Vous pouvez également protéger le contenu de vos locaux, votre équipement et vos outils. Si ceux-ci sont endommagés, détruits, perdus ou volés, cette couverture paiera les frais de remplacement ou de réparation.

L’assurance pour les produits stockés

Si vous détenez un stock, que ce soit dans vos locaux ou en dépôt, l’assurance-stock couvrira le coût de son remplacement s’il est endommagé, détruit ou volé.

L’assurance sur les produits vendus

L’assurance responsabilité produit vous protège si l’un de vos clients subit des dommages résultant d’un produit défectueux que vous lui fournissez. Vous pouvez être tenu responsable des dommages même si vous n’avez pas fabriqué le produit.

La couverture contre les accidents des personnels

L’assurance contre les accidents personnels couvre les blessures graves ou la mort causée par un accident. Cette couverture peut payer pour la perte de revenus, les frais médicaux et l’hospitalisation, dans les limites de la police choisie.

La publication des annonces légales lors de la création d’une entreprise

Afin de respecter la loi, certaines entreprises au moment de leur création doivent publier une annonce légale dans le journal officiel. Cette annonce permet entre autres de rendre publique les informations en rapport avec l’entreprise en question, à savoir sa date de création, son statut, ses gerants jusqu’aux changements éventuels au cours de la vie de la société jusqu’à sa dissolution. Dans ce qui suit, nous allons vous informer les points essentiels à savoir en ce qui concernent les annonces légales.

Les règles où les annonces légales sont obligatoires

En France, les sociétés commerciales ont l’obligation de publier une annonce légale dans le journal destiné à renfermer les informations juridiques de ce type d’entreprise. Il faut comprendre que certains événements exigent la publication de ce genre d’annonce, notamment au moment de :

  • la création de l’entreprise ;

  • le changement de statut ;

  • le changement de gérant ;

  • le changement du lieu de siège social ;

  • la dissolution ou liquidation de l’entreprise.

Les mentions qui doivent se figurer sur une annonce légale

Comment c’est une annonce régit par la loi, l’annonce légale doit contenir certaines mentions, à savoir :

  • la dénomination sociale ou éventuellement la raison sociale ;

  • le sigle au cas où l’entreprise en a un ;

  • la forme juridique de l’entité (EIRL, SARL…) ;

  • le montant du capital social ;

  • le lieu de domiciliation du siège social de l’entreprise ;

  • l’objet social, ce qui signifie l’activité menée par l’entreprise ;

  • le lieu et le numéro d’immatriculation au registre du commerce et des sociétés (RCS)

Ces mentions restent inchanger quel que soit le statut de l’entreprise, cependant, pour les sociétés par actions, d’autres informations doivent figurer dans l’annonce légale mis à part ce qui a été mentionnés ci-dessus. Veuillez vous référer au guide destiné à la publication du journal d’annonces légales.

Publication d’annonce légale, les points à savoir

L’annonce légale ne peut être publiée que sur un support destiné à cet effet, à savoir le journal d’annonce légale comme la loi le stipule. Cela peut être les journaux officiels tels que le BODACC (Bulletin officiel des annonces civiles et commerciales), ou encore le BALO (Bulletin des annonces légales obligatoires) ou encore des journaux d’information qui sont publiés soient au quotidien soient par semaine. Pour ce faire, l’entreprise doit prendre contact avec l’un de ces journaux pour assurer la publication de son annonce légale.

Coût de la publication d’une annonce légale

Une annonce légale pas cher coûte environs 120 à 200 euros. Ce prix varie en effet du support que vous avez choisi pour effectuer votre publication. Il faut aussi noter que la situation dans laquelle vous souhaitez publier une annonce influencera au niveau de son prix, de même que l’encart de publication que vous utilisez. Après que votre annonce légale fut publiée, vous recevrez un justificatif de publication. Ce document attestera votre conformité à la loi, et vous permettra de remplir les différentes démarches relatives à la création de votre entreprise.

Vous savez maintenant qu’est ce qui régit une annonce légale, et quelles sont les étapes à suivre pour publier votre annonce dans un journal légal.