Archive de catégorie dans Actualités

Pourquoi il est important de bien choisir l’assurance pour son entreprise

Vous avez consacré du temps, de l’argent et de l’énergie à votre entreprise, ce qui fait qu’il devient primordial de la protéger. Mais comment et par quel moyen ? En l’assurant bien sûr. Mais comment choisir la bonne assurance ? Vous aurez toutes les réponses ci-dessous :

Les différentes options d’assurance qu’une entreprise pourrait avoir besoin

Il existe de nombreuses options d’assurance, et il peut être difficile de décider lesquelles sont les meilleures pour protéger votre entreprise. C’est pourquoi nous avons divisé le processus en quelques étapes simples.

Tout d’abord, posez-vous quelques questions sur votre entreprise. Combien d’employés comptez-vous ? Quel type de biens possédez-vous ? Quels sont vos revenus ? Vos réponses peuvent vous aider à déterminer le type d’entreprise que vous dirigez et le type d’assurance dont vous aurez besoin.

Ensuite, réfléchissez au type de couverture dont votre entreprise pourrait bénéficier. L’assurance des personnes clés ou l’assurance achat/vente peut être utile pour protéger les personnes qui sont essentielles à votre entreprise, comme les employés, les partenaires ou les investisseurs, en cas de maladie. Le fait de disposer d’un régime d’assurance collective, d’une assurance invalidité et d’une assurance contre les maladies graves peut également vous aider à attirer et à conserver une équipe formidable. Afin de protéger vos biens, une assurance de biens commerciaux est utile et une assurance automobile commerciale vous aidera à protéger le(s) véhicule(s) de votre entreprise. Vous devriez également assurer les équipements liés à l’entreprise que vous gardez dans vos bureaux avec une assurance contre le bris d’équipement.

Ensuite, vous devez tenir compte des clients, des vendeurs et des visiteurs de votre entreprise. L’assurance responsabilité civile commerciale est conçue pour couvrir les blessures ou les dommages matériels causés aux tiers qui visitent la propriété de votre entreprise. L’assurance responsabilité civile produits est conçue pour vous protéger si un produit que vous fabriquez et/ou vendez s’avère défectueux, et l’assurance responsabilité civile professionnelle peut aider à couvrir certains frais ou dépenses juridiques si des problèmes surviennent en raison d’erreurs dans votre travail.

Il ne reste plus qu’à penser à vos résultats financiers. Si vous êtes victime d’un incendie important ou si votre équipement tombe en panne et que vous êtes obligé de fermer temporairement votre entreprise, l’assurance contre les pertes d’exploitation est conçue pour vous rembourser vos revenus perdus jusqu’à ce que vous soyez remis sur pied.

Ce qu’il faut rechercher lors du choix d’une compagnie d’assurance

Tout comme les entreprises sont uniques, les compagnies d’assurance qui les protègent le sont aussi. Il est très important de choisir le bon assureur, et il y a quelques éléments à prendre en compte dans votre choix.

La flexibilité est importante. Un bon assureur adaptera votre politique à vos besoins et procédera à des ajustements rapides en fonction de l’évolution de ces besoins. Ensuite, tenez compte de la réputation de l’entreprise. Ce n’est pas parce que leur site web affirme qu’ils ont une bonne réputation que c’est nécessairement vrai. Parlez à d’autres propriétaires d’entreprise pour savoir à qui ils font confiance et, si vous faites partie d’une association professionnelle, voyez si elle vous recommande un partenaire d’assurance.

Un autre facteur important à prendre en compte concernant une éventuelle compagnie d’assurance est le niveau de service. Vous fournissez à vos propres clients un niveau de service élevé et vous méritez ce traitement en retour. Veillez à trouver un assureur qui soit disponible pendant vos heures de travail et qui vous réponde rapidement lorsque vous avez une question ou que vous devez déposer une réclamation.

Enfin, assurez-vous que vous en avez pour votre argent. Il est important d’être conscient des coûts, mais vous ne voulez pas non plus faire des économies. Après tout, cette approche peut vous coûter plus cher à long terme. Une assurance bon marché peut ne pas vous offrir la protection dont vous avez besoin et ne pas vous permettre de modifier votre politique au fur et à mesure que votre entreprise se développe.

Cantine au travail : est-ce obligatoire ?

La question de savoir si les employeurs sont légalement tenus de fournir à leurs travailleurs des cantines ou des salles de repos dédiées dépend en grande partie du type d’activité ou de processus dans lequel l’employeur est engagé. Le règlement stipule que « des installations appropriées et suffisantes doivent être fournies aux personnes sur le lieu de travail pour qu’elles puissent prendre leurs repas lorsque ceux-ci sont pris régulièrement sur le lieu de travail« .

À titre d’explication, les sièges dans les zones de travail peuvent être comptés comme des installations de restauration à condition qu’ils soient situés dans un endroit suffisamment propre et qu’il y ait une surface appropriée sur laquelle placer les aliments. Les installations de restauration devraient comprendre une installation permettant de préparer ou d’obtenir une boisson chaude, telle qu’une bouilloire électrique, un distributeur automatique ou une cantine. En outre, les travailleurs qui travaillent pendant des heures ou dans des lieux où il n’est pas possible de se procurer des aliments chauds sur le lieu de travail ou à proximité immédiate doivent disposer de moyens leur permettant de chauffer leurs propres aliments.

Bien qu’il existe des circonstances dans lesquelles les employeurs doivent fournir une cantine où leurs travailleurs peuvent prendre leurs repas, aucune législation ne les oblige à fournir un service de restauration complet.

La mise en place de l’emplacement de restauration

Tous les travailleurs qui prennent leurs repas dans les locaux de leur employeur ont le droit de le faire dans un confort relatif et dans un environnement hygiénique, assis sur des chaises ou des bancs, avec un nombre suffisant de tables ou de plans de travail sur lesquels ils peuvent poser leur nourriture. Lorsqu’une cantine, un réfectoire ou un espace de restauration séparé est prévu, il doit lui aussi être équipé d’un nombre suffisant de tables et de chaises (avec dossier) et doit être conforme à la réglementation en vigueur en matière de sécurité et d’hygiène alimentaires. En outre, l’employeur doit désigner une ou plusieurs personnes chargées de veiller à la propreté et à l’ordre de la salle ou de l’espace.

Il faut prévoir de l’eau chaude et de l’eau potable pour les salles à manger et les espaces de restauration. L’approvisionnement en eau doit être séparé de tout bassin utilisé pour se laver les mains. Un appareil qui fournit de l’eau chaude selon les besoins est souhaitable.

Des installations doivent être prévues pour le lavage des ustensiles, notamment un évier et une planche d’égouttage avec de l’eau chaude et froide, mais des seaux ou des cuvettes sont des alternatives lorsque des installations fixes ne sont pas possibles. Ces derniers doivent être propres et ne doivent être utilisés que pour le lavage de la vaisselle.

Période de fêtes : excellente occasion de motiver ses salariés

La période des fêtes est souvent une période de distraction pour les employés car ils peuvent accueillir des membres de leur famille ou prévoir de voyager, et les enfants sont en vacances, ce qui peut instaurer une situation assez stressante.

A cause de cela, le résultat commun pour les entreprises est un taux d’absentéisme élevé et une main-d’œuvre distraite, ce qui entraîne directement une baisse de la productivité. De ce fait, en tant que gestionnaire, il vous appartient de trouver des moyens efficaces de maintenir le dynamisme de tout le monde au travail. Et pour cela, voici quelques conseils adaptés pour que vos salaires puissent garder leur motivation par rapport à leur travail et ce, malgré les pressions de la saison festive.

Planifiez à l’avance et soyez flexible

Ne laissez pas la programmation des vacances vous prendre au dépourvu. Rencontrez votre personnel dès maintenant pour passer en revue les besoins de chacun en matière d’horaires et pour vous assurer que le bureau ne se retrouve pas en sous-effectif. Rien n’ajoute plus rapidement à l’épuisement dû aux vacances que le fait que les employés soient obligés de faire le travail de quelqu’un d’autre en plus du leur. Si votre personnel peut travailler à distance, envisagez de le laisser prolonger son temps d’absence tout en atteignant ses objectifs de productivité. De même, le fait d’autoriser une certaine souplesse dans les horaires pour tenir compte des obligations liées aux vacances peut contribuer à favoriser l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée de vos employés et à les fidéliser à votre entreprise.

Créez une atmosphère festive

Vos employés vont apprécier que vous reconnaissiez que la période des fêtes est spéciale. Vous pouvez accroître la motivation de vos employés en leur proposant quelques célébrations. Les échanges de « Père Noël secret » sont populaires et gratuits pour votre entreprise. De plus, la fourniture d’un assortiment de friandises et de décorations qui reconnaissent les différentes fêtes célébrées pendant cette saison peut créer une atmosphère de chaleur émotionnelle. Si possible, prévoyez une fête de Noël pendant la journée de travail, afin d’éviter de mettre la pression sur vos employés pour qu’ils investissent leur temps personnel limité dans des événements liés au travail.

Offrez des récompenses et de la reconnaissance

Le fait d’organiser des fêtes, offrir des cadeaux et d’autres formes de reconnaissance a une valeur symbolique importante : Ils envoient le message que la relation de travail est plus qu’une simple relation transactionnelle.

Savoir comment motiver ses salariés est essentiel tout au long de l’année, mais cela est tout à fait important pendant la période des fêtes. Si vous planifiez à l’avance, créez de la chaleur et reconnaissez la contribution unique de chaque employé, vous pouvez créer une bonne volonté qui peut durer jusqu’aux vacances de l’année prochaine.

Coronavirus : est ce que les entreprises vont refermer ?

L’épidémie de COVID-19 nous rappelle que les pandémies ont eu lieu dans le passé et continueront à se produire à l’avenir. Même si nous ne pouvons pas empêcher l’émergence de virus dangereux, nous devons nous préparer à en atténuer les effets sur la société. L’épidémie actuelle a eu de graves conséquences économiques en France, et il semble qu’aucun pays ne sera épargné. Elle n’a pas seulement des conséquences sur l’économie puisque tous les aspects de la société ont été touchés, ce qui a entraîné des changements spectaculaires dans la manière dont les entreprises agissent et dont les consommateurs se comportent.

Néanmoins, les cas de COVID-19 recommencent à être en augmentation en France, ce qui amène certains à se demander si les mesures de confinement n’ont pas été levées trop tôt et si elles devront être réappliquées, notamment en ce qui concerne la fermeture des entreprises ? Eh bien ce qu’on va essayer de voir ici.

Alors, les entreprises devront-elles refermer ?

La réponse dépend de la personne à qui vous posez la question. De nombreux responsables locaux sont désormais optimistes quant à la possibilité de maintenir les entreprises ouvertes pour sauver leur économie. Les experts de la santé, en revanche, sont inquiets. Afin de tenter de limiter une nouvelle vague de propagation du coronavirus, les entreprises seraient peut-être contraintes à se refermer. En effet, Selon une enquête, des millions de petites entreprises risquent de fermer définitivement leurs portes au cours des prochains mois si la pandémie de coronavirus persiste. Et environ deux tiers des entrepreneurs ont déclaré qu’ils pourraient devoir fermer définitivement leurs portes si la perturbation des affaires se poursuit à son rythme actuel pendant encore plusieurs mois.

Quelles sont les possibles répercussions ?

L’éventualité d’un deuxième arrêt a pesé lourdement sur les entreprises. Et les effets sur les économies locales pourraient être catastrophiques. Plus de 40 millions de personnes ont déposé des demandes d’allocations de chômage, les petites entreprises ont fermé leurs portes et se sont battues pour obtenir des prêts fédéraux, les villes ont mis en place des moratoires sur les expulsions afin de protéger les locataires qui avaient perdu leurs revenus, avec un effet d’entraînement sur les propriétaires. Les analystes économiques préviennent que les effets se feront sentir pendant des années. Une refermeture des commerces pourrait également avoir un impact sur la confiance des consommateurs et retarder le retour à la normal des habitudes de consommation.

Entreprise : tout savoir sur le port du masque obligatoire

Ça y est, c’est annoncé, le port du masque vient d’être obligatoire en entreprise et ce, à partir du 1er septembre prochain.

En effet, la ministre du travail, Elisabeth Borne a déclaré ce mardi 18 aout 2020 cette nouvelle mesure qui vise surtout à limiter la propagation du coronavirus dans le milieu professionnel et qui a été spécialement mise en place afin de pallier aux risques qu’une nouvelle vague de contamination puisse arriver.

De ce fait, toutes les entreprises devront donc s’adapter à cette règle et surtout de revoir leur système puisqu’il est clair que cela ne va surtout pas être facile à établir et que chaque organisation devra y faire face à sa façon.

Toutefois, même si c’est une mesure assez contraignante, la situation actuelle liée au Covid-19 la rend indispensable, ce qui fait que d’ici le début du mois de septembre, il faut donc s’attendre à ce que le masque de protection puisse être considéré comme étant un dispositif nécessaire en milieu de travail.

Pour y voir un peu plus clair sur cette nouvelle règle et pour aider les entreprises à mieux la comprendre, on va de ce fait découvrir ici quelques détails la concernant.

Port de masque en entreprise, ce qu’il faut savoir

Etant l’un des endroits susceptible de favoriser la propagation du coronavirus, les entreprises, peu importe leur taille ni leur domaine d’activité se doivent de ce fait faire très attention et devront surtout penser à la sécurité de leur personnel.

C’est justement pour cela que cette nouvelle mesure qu’est le port du masque obligatoire a été annoncée et imposée aux entreprises et pour mieux l’appréhender, ces dernières doivent savoir que :

Le non-respect de cette mesure peut entrainer des sanctions

Considéré comme faisant partie des obligations en termes d’hygiène et de sécurité, le port du masque en entreprise peut de ce fait entrainer des sanctions pour les organisations qui ne le respectent pas.

L’entreprise devra prendre en charge le fait de fournir les masques à son personnel

En ce qui concerne ce décret qui oblige tous ceux qui travaillent en entreprise de porter un masque de protection, il faut également savoir que l’achat et la mise à disposition des masques est à la charge de l’employeur, ce qui veut dire qu’il est donc nécessaire de préparer un budget pour cela vu que ce dispositif est désormais considéré comme étant un EPI ou équipement de protection individuelle.

Les collaborateurs qui ne respectent pas cette mesure peuvent être sanctionnés

Vu que le but de cette mesure est surtout de protéger tous ceux qui travaillent dans une entreprise, il est également utile de savoir que tous ceux qui refusent de porter un masque en entreprise, notamment les salariés et les collaborateurs de celle-ci peuvent également être sanctionnés, notamment par cette dernière.

Les meilleurs logiciels pour faire une fiche de paie

Le fait d’établir les fiches de paie de leurs salariés a souvent été un véritable défi pour la plupart des entreprises. En effet, cela demande souvent trop de temps mais exige également qu’aucune erreur ne soit commise, ce qui pousse forcément les entreprises à chercher une solution qui pourra faciliter cette tâche compliquée, notamment l’utilisation d’un logiciel de paie.

Un logiciel de paie figure donc parmi les outils indispensables que chaque entreprise devra considérer, car cet outil informatique, qui permet de gérer et d’automatiser les processus liés à la gestion de la paie facilite grandement le travail des responsables.

Qu’est-ce que vraiment un logiciel de paie ?

Comme on vient de le mentionner, un logiciel de paie est un outil qui permet à une entreprise de mieux gérer mais aussi de mieux contrôler tous les processus administratifs liés à la paie. Il peut de ce fait assurer la réalisation de diverses opérations, comme la gestion administrative des salariées, les déclarations obligatoires, mais surtout aussi la création des fiches de paie.

Les logiciels de paie se présentent souvent en deux types, à savoir :

Le logiciel en monoposte

Ce type de logiciel de paie implique souvent une licence qu’il faut acheter et qu’il est nécessaire d’installer sur les systèmes informatiques de l’entreprise.

Le logiciel en mode Saas

Qui se présente comme étant une solution en ligne proposée par un quelconque éditeur de logiciels et qui se base sur le fait d’accéder à des serveurs distants où l’outil est installé. Ce type de logiciel de paie est généralement utile lorsqu’il s’agit de créer une fiche de paie en ligne.

Les meilleurs logiciels de paie à choisir pour son entreprise

D’après ce qu’on vient de voir plus haut, les logiciels de paie sont de plus en plus incontournables, surtout qu’en ce moment tout tourne grâce à la numérisation et l’utilisation d’Internet.

Toutefois, ces solutions pour mieux gérer la paie dans une entreprise sont de plus en plus nombreuses actuellement, ce qui rend difficile le fait d’en choisir un. En effet, de plus en plus d’éditeurs de logiciels de paie créer chaque jour leur outil, ce qui fait que l’offre dans ce domaine est tout à fait important.

Néanmoins, il existe certains logiciels de paie qui sortent du lot et se distinguent des autres, que ce soit grâce à leur accessibilité, mais aussi leurs fonctionnalités.

Découvrez ici quelques-uns de ceux qui peuvent convenir à toutes les entreprises :

PayFit

PayFit est certainement l’un des logiciels les plus utilisés par les entreprises qui veulent faciliter la gestion de leur paie. Il fait partie de ceux qui se basent sur les services en ligne et assure de ce fait une grande accessibilité quant à la réalisation des différents processus liés à la paie.

Cegid

Peut s’adapter à toutes les entreprises, peu importe leur taille ou le secteur d’activité dans lequel elles évoluent, Cegid se présente comme étant un logiciel de paie assez polyvalent et très complet qi peut assurer d’autres tâches de la gestion comptable ainsi que les ressources humaines.

Fiche-paie.net

Fiche-paie.net est également un logiciel de paie en ligne et se distingue des autres part sa facilité d’utilisation.

Toutefois, cette solution est surtout utile en ce qui concerne la création de fiches de paie, qui sont souvent disponibles en quelques clics et en quelques minutes.

Karotpay

Evoluant également dans la mise à disposition de services en ligne concernant la gestion de la paie, karotpay se concentre surtout sur le fait d’établir une fiche de paie en ligne, mais aussi d’autre tâches utiles à une entreprise comme la création d’un contrat de travail.

Déconfinement : qu’implique cette mesure pour les entreprises ?

A partir de ce lundi 11 mai, la France entre dans sa phase de déconfinement qui se base principalement la levée de certaines mesures liées au confinement afin de pouvoir retrouver petit à petit le cours normal de la vie avant la crise sanitaire causée par le Covid-19.

De ce fait, certaines activités vont reprendre, ce qui implique de ce fait la réouverture de la plupart des entreprises qui jusque-là ont été contraintes soit de fermer leur porte, de recourir au télétravail ou aussi de limiter leur activité.

Cette mesure peut donc signifier un retour à la normal progressif, ce qui enchante certainement un bon nombre de citoyens, mais peut également inquiéter beaucoup d’autres, principalement les dirigeants et les chefs d’entreprises.

En effet, même si le déconfinement va régler certains problèmes, comme par exemple la mise au chômage partiel pour certains salariés, il faut dire que la situation va être difficile pour les entreprises car il est clair que la menace de la pandémie de coronavirus n’est pas encore écartée donc, les risques d’une nouvelle propagation est encore à redouter.

A cause de cela, les entreprises devront donc faire preuve de prudence et de vigilance afin de pouvoir protéger leurs salariés d’une potentielle contamination par le virus. Justement des mesures devront être prises par ces dernières, découvrons ce qu’il en est dans cet article.

Déconfinement : la sécurité des salariés avant tout

Il est clair que le confinement imposé à cause de la crise sanitaire liée au Covid-19 a été un réel coup dur, surtout pour l’économie française. En effet, avec une durée d’inactivité presque totale de 2 mois, il faut dire que la situation commençait à être assez alarmante.

Et pour pallier à cela que le déconfinement a été justement décidé et ce, malgré le fait que le virus mortel n’est pas encore évincé et que les risques d’une nouvelle vague encore plus importante restent grands.

Toutefois, la reprise des activités est essentielle, donc ce qu’il faut faire dans ce cas est surtout de rester prudent, surtout pour les entreprises qui devront accueillir leurs salariés.

Et pour ce faire, le gouvernement a donc décidé d’imposer à toutes organisations qui désirent poursuivre leur activité des mesures assez strictes, qui visent essentiellement à protéger le personnel de ces dernières.

Ces mesures se basent avant tout sur le fait de sécuriser l’environnement de travail afin d’exclure tous risques de contamination par le coronavirus et ce, en réalisant fréquemment un désinfection des locaux, mais aussi de respecter les gestes barrières comme l’utilisation de masque de protection, de gel hydroalcoolique, la distanciation d’un mètre minimum et aussi le fait de limiter le nombres des personnes qui sont présentent sur le lieu de travail.

Les entreprises françaises seraient-elles menacées par le coronavirus ?

Depuis la mise en place du confinement strict afin de contenir le coronavirus, l’économie française semble être au point mort. En effet, vu que cette mesure implique principalement l’interdiction de circuler et impose aux citoyens de rester chez eux, mais exige également l’arrêt des activités jugées non-essentielles  la plupart des entreprises, qui en passant sont des acteurs majeurs de la croissance économique, ont dû limiter leur affaires voire même de les suspendre pour pouvoir respecter le confinement.

De ce fait, il est clair que l’univers des entreprises a été grandement chamboulé et risque même d’être marqué à jamais. Ce qui fait se demander justement si cet arrêt volontaire pourrait-il menacé l’avenir de la plupart des entreprises françaises ? Eh bien, c’est ce qu’on va essayer de voir ici.

Des milliers d’entreprises fermées à cause du coronavirus

Il faut dire que l’apparition de cette nouvelle menace qu’est le coronavirus a été un coup dur pour la planète. Eh oui, en plus du danger qu’il représente sur le plan sanitaire, ce virus qui a trouvé son origine en Chine impacte également tous les domaines, notamment le secteur professionnels.

Effectivement, à cause de sa facilité de propagation et aussi son taux de contamination élevé, le fonctionnement du monde a changé considérablement à cause de ce virus car pour le contenir, des mesures ont dû être prises et se basent surtout sur le fait de limiter les interactions sociales, ce qui n’est véritablement pas bon pour tous secteurs d’activités confondus.

Ce qui a pour conséquence la fermeture de milliers d’entreprises à travers la France. Et même si certaines persistent encore, il faut dire que le monde entrepreneurial est actuellement en grand péril et le pire est qu’on ne sait pas encore si cela va s’améliorer ou pas.

Est-ce qu’il n’y a aucun espoir pour les entreprises en ce qui concerne cette épidémie de coronavirus ?

Comme on vient de le dire plus haut, nombreuses entreprises ont dû fermé leur porte ou pour les plus chanceux de réduire leur activité. Or, il est clair que cela peut engendrer des conséquences non négligeables qui pourraient arriver à leur fermeture définitive.

Heureusement, l’état a bien compris ce fait et a pu proposer une solution, notamment un système d’aide de trésorerie pour accompagner les entreprises durant cette période difficile.

Eh oui, un fonds de garantie de 300 milliards d’euros a été débloqué pour permettre aux entreprises de survivre durant cette crise de coronavirus. Toutefois, il faut savoir que ce fonds se présentera surtout par le biais de prêts afin d’assurer la trésorerie utile au fonctionnement de toutes organisations qui désirent d’en bénéficier.

Entrepreneur : faut-il prendre des congés ?

Entreprendre est une tâche difficile qui implique souvent des sacrifices sur le plan personnel. De ce fait, la plupart de ceux qui ont pu créer leur propre entreprise ont souvent cette mentalité de tout donner pour favoriser le développement de leur projet et n’hésitent même pas à laisser leur vie de côté et refusent de prendre la moindre pause.

Or, il est souvent dit que le fait d’entreprendre est un marathon, pas un sprint, ce qui veut dire qu’il ne surtout pas se précipiter et aussi de profiter un peu de sa vie au lieu de se consacrer à son entreprise.

Et pour cela, il n’y a que le fait de lâcher prise de temps en temps et ce, en prenant des congés bien mérité.

Entrepreneur : pourquoi prendre des congés ?

Il est clair que rien de bon ne peut provenir du fait de se tuer à la tâche, même si les raisons de cela sont les meilleures du monde. En effet, on ne va que se surmener et aussi se fatiguer inutilement. Donc, tous ceux qui travaillent, même les entrepreneurs les plus dévoués doivent pouvoir se lâcher un peu et prendre congé de leurs responsabilités, car cela ne sera que bénéfique pour eux.

Entrepreneur : les avantages de prendre des congés

Même si certains entrepreneurs puissent être réticents sur le fait de prendre du temps pour eux, il est également utile de savoir que faire cela est tout à fait avantageux. Eh oui, cela permet principalement de :

Se ressourcer

Il est clair que les quotidiens de l’entrepreneur sont assez mouvementés. Eh oui, ce dernier est souvent sur tous les fronts et assure même diverses fonctions. Or, faire cela va amener des répercussions à un moment donné, notamment le burn out, qui est un phénomène assez fréquent dans le monde entrepreneurial. Donc, partir quelques temps en vacances figurent parmi les meilleures solutions, car avant tout, cela va permettre de se reposer un peu, mais surtout de prendre un peu de recul.

Se détacher de son quotidien

Si on travaille tout le temps, il est indéniable qu’en fin de compte on va finir par détester ce travail qu’on fait. Donc pour éviter cela, il est important de se détacher un peu en prenant quelques semaines par exemple et ce, pour renforcer ses motivations de continuer.

Savoir déléguer

Il est également fréquent qu’un entrepreneur qui estime avoir pu créer son entreprise par sa seule volonté puisse vouloir à tout prix garder les rennes de cette dernière et ne fait pas de ce fait confiance à personne.

Pourtant, pour pouvoir évoluer de manière efficace et sereine dans l’aventure entrepreneuriale, le fait de savoir et surtout de pouvoir déléguer et un atout qu’il ne faut pas négliger, car oui, même avec toute la volonté du monde, on ne peut pas tout faire tout seul.

 

Quels sont les avantages de l’assurance-crédit ?

Un quart des dépôts de bilan en France sont la conséquence d’une accumulation d’impayés. L’assurance-crédit vise à protéger les entreprises en cas de créances non recouvrées. Elle est donc d’une grande importance et présente de multiples avantages !

Des informations cruciales sur vos clients

Lorsque vous souscrivez une assurance-crédit comme celle de Coface, celle-ci se renseigne sur vos clients avant de donner son accord pour mettre en place la garantie et déterminer le montant maximal de recouvrement des créances.

Mais son travail ne s’arrête pas là, elle assure également une veille sur chacun des clients assurés. Vous avez ainsi toutes les informations les concernant en temps réel et vous pouvez anticiper, prendre les décisions qui s’imposent pour ne pas mettre en danger la santé financière de votre entreprise. Il est important de toujours avoir un temps d’avance pour des risques maîtrisés.

De plus, le département de gestion des risques d’un assureur-crédit a des outils sophistiqués en ce qui concerne l’accès et le traitement des informations commerciales. Vous obtenez bien plus d’informations que si vous ne faisiez les recherches vous-même.

Par ailleurs, l’assureur-crédit se renseigne sur vos clients, mais aussi sur vos prospects. Vous avez donc la possibilité de prospecter plus sereinement, car vous avez accès à toutes les informations nécessaires sur ceux-ci pour vous assurer de leur fiabilité.

Une assurance-crédit qui prend en charge les impayés

Comme cela est expliqué sur le blog Lecapital.fr, souscrire une assurance-crédit pour son entreprise, c’est la solution sérénité pour ce qui est des impayés. En effet, si un de vos clients ne paie pas sa facture dans les délais impartis, c’est votre assureur qui intervient pour lancer la procédure de recouvrement. Celle-ci est d’abord à l’amiable afin de rappeler au client qu’il a une facture dont il doit s’acquitter. S’il n’y a pas de réponse de sa part, le recours judiciaire est alors enclenché allant de l’injonction de payer au passage au tribunal où le juge statue sur l’affaire.

Le fait d’avoir recours à un assureur-crédit pour régler ce genre de litige augmente vos chances de réussite de récupérer les sommes qui vous sont dues ce qui est bon pour votre trésorerie. Par ailleurs, en cas d’échec, vous êtes indemnisé jusqu’à 90 % hors taxes du montant de la facture à régler.