Archive de catégorie dans Actualités

Ouvrir une salle de sport, les pièges à éviter

En France, le nombre de salles de sport et de clubs de fitness ne cesse de croître, avec plus de 4 500 établissements qui génèrent un chiffre total de 2,5 milliards d’euros. D’une part, il y a les chaînes de fitness multinationales qui viennent conquérir les Français en implantant des dizaines de clubs sur le territoire. Et d’autre part, de plus en plus de coaches sportifs aspirent à ouvrir leur propre salle de fitness. Et si comme ces professionnels du sport, vous en aviez peut-être marre de laisser votre patron récupérer tous les profits qui ont coûté vos efforts et que vous vouliez ouvrir votre propre salle de sport ? Ou peut-être que vous êtes fraîchement diplômé de l’ILEPS (École supérieure des métiers du sport) ou de l’IPMS (Institut professionnel des métiers du sport), et que vous voulez voler de vos propres ailes ? Mais pour que ce grand rêve devienne réalité, il faut déjà savoir décrypter les particularités du monde du sport et savoir éviter les pièges qui vous attendent au tournant.

Le business plan

C’est presque un passage obligé dans tout projet de création d’entreprise. En effet, le business plan est la clé de voûte de toute entreprise, car il permet de détailler le fonctionnement du projet. Assurez-vous que ce document contienne sur une dizaine de pages les éléments suivants :

  • Une étude marketing du marché : Vous avez acquis un peu de connaissances en exerçant le métier de coach sportif dans un club, mais êtes-vous réellement un expert dans ce domaine très concurrentiel ? Y a-t-il une cible particulière dans votre région ? Comment allez-vous facturer votre service ? Comment se porte la concurrence locale ? Quels sont les coûts relatifs au démarrage de l’entreprise ? Ce sont toutes autant de questions auxquelles vous devez répondre.

  • Un énoncé de votre mission : Chaque entreprise a besoin d’un énoncé d’objectifs qui la guidera dans chaque décision.

  • La concurrence : Votre région abrite déjà combien de salles de sport ? Qu’est-ce qui vous distingue de ces autres entrepreneurs ?

  • Vos besoins pour réussir : Cette problématique dictera vos stratégies dans le futur : quels équipements choisir, quel effectif et combien d’abonnés allez-vous conquérir pour réussir votre entreprise ?

  • Le budget : Pour ouvrir une salle de sport (plus de détails ici), et quel que soit votre apport personnel, vous devez également solliciter de l’aide financière auprès des investisseurs et des établissements bancaires.

Les pièges du budget

Il vous faudra des milliers d’euros pour créer votre propre salle de sport. Non seulement les vélos elliptiques et autres matériels coûtent cher, mais les dépenses cachées ici et là s’additionnent très vite. Pour éviter les mauvaises surprises, rappelez-vous les charges fixes et variables suivantes :

  • Le loyer sera probablement votre plus gros poste de dépense. Mais encore faut-il déjà choisir entre l’achat et la location !

  • Les services publics : l’électricité, l’eau, le gaz et les services de déchets ménagers vous seront facturés entre 300 et 1 000 euros par mois.

  • Les assurances et responsabilités sociétales participent au bon fonctionnement ainsi qu’à la notoriété de votre entreprise

  • Les dépenses relatives à la régulation de votre entreprise (EI, SARL, franchise…) peuvent vous être facturées jusqu’à 5 000 euros annuels.

  • Les fournitures de bureau : suivant la complexité de votre salle de sport, vous aurez probablement besoin d’une certaine quantité de fournitures de bureau, en plus des équipements de fitness. Entre les chaises, les bureaux, les imprimantes, les poubelles, les tableaux blancs, les affiches, les mini-réfrigérateurs, les distributeurs automatiques, les serviettes et les cartes de visite, ce poste de dépenses peut nécessiter des milliers d’euros. Et attention, ces différentes factures peuvent très vite s’accumuler si vous ne vous y préparer au plus tôt.

Les meilleures freelance dans le domaine de l’art

Gagner de l’argent en investissant en embauchant un freelance n’a jamais été aussi intéressant que depuis l’arrivée des ressources en ligne.

Qui embauche les artistes en freelance ?

Les artistes possèdent des compétences uniques recherchées par les entreprises. Voici quelques exemples :

  • Les réseaux de télévision : Ils comptent sur les artistes pour créer l’apparence et la qualité graphique de leur marque, de leurs émissions, de la presse écrite et des médias Web. Le réseau « ABC Television » de Disney embauche des graphistes indépendants ayant de l’expérience sur les logiciel Adobe Creative Suite, Final Cut Pro et Cinema 4D.
  • Les éditeurs : Les artistes du multimédia prospèrent dans le monde de l’édition. Les concepteurs spécialisés dans la mise en page de documents, y compris les livres, les magazines, les brochures, les affiches et l’infographie, sont recherchés par les entreprises de médias.
  • Les sites web : Les propriétaires de site sont constamment à la recherche d’artistes pour répondre à leurs besoins en matière d’interface utilisateur. Dressez une liste de sites que vous visitez et consultez leur page « carrières » pour connaître les emplois disponibles. Par exemple, le site de décoration d’intérieur, « Apartment Therapy », affiche régulièrement des postes de freelance dans le domaine graphique.

Une fois que vous avez déterminé votre marché, il est temps de commencer à chercher des clients.

Arts Thread (Production artistique et Design graphique)

Arts Thread - logoC’est un réseau pour les créatifs inspirés, conseils et emplois. Le forum « Creative Jobs Board » vous permet de sélectionner parmi les postes de freelance. De plus les employeurs sont tenus de payer des frais de 252 € pour chaque offre d’emploi, de sorte qu’il est probable que vous trouverez des partenariats légitimes.

Indeed (Arts créatifs)

Indeed - logoIl y a une raison pour laquelle Indeed fait partie des principaux sites de recherche d’emplois. Leur base de données vous permet de rechercher des emplois artistiques indépendants de tout type, y compris le travail temporaire et saisonnier, et beaucoup d’entre eux offrent également une bonne rémunération.

Le marché des écrivains et illustrateurs pour enfants

Si votre art s’adresse aux plus jeunes, vous adorerez « Children’s Writer’s & Illustrator’s Market ». C’est un livre de référence publié chaque année qui met en relation les illustrateurs avec les éditeurs, les agents littéraires, et les magazines à la recherche d’illustrations pour enfants et jeunes adultes. Le livre est disponible en ligne et en version imprimée, et l’adhésion offre des avantages supplémentaires qui peuvent mener à un travail rémunéré.

LinkedIn (Arts créatifs)

Le réseau professionnel LinkedInLinkedIn est considéré comme un simple site de réseaux sociaux, mais c’est bien plus que cela. Leur fonction de recherche d’emploi est un excellent moyen de communiquer directement avec les entreprises et les responsables des ressources humaines à la recherche de designer freelance.

Hubstaff Talent (conception graphique, modélisation 3D, illustration)

Hubstaff talent - logoIl relie les petites entreprises et les agences de freelance artistiques. Joignez-vous à eux, et Uploadez vos portfolios, fixez votre salaire et recherchez les postes disponibles. Cependant, la plupart des postes disponibles sont souvent dans des zones éloignées.

Comment une erreur d’étiquetage peut faire perdre du temps et de l’argent

L’étiquette sur un emballage est d’une grande importance pour n’importe quel fabricant dans l’industrie moderne. Celui-ci doit tenir compte de certaines informations importantes variables selon le secteur d’activité. Certaines entreprises pourraient être tentés de mettre en avant le design de leurs packaging au détriment de la clarté des mentions obligatoires sur l’emballage mais de petites erreurs lors de l’élaboration de l’étiquette peut engendre de graves conséquences.
Les effets des erreurs et défauts d’étiquetage vont au-delà des rappels de produits et des pertes financières. Dans une industrie aussi complexe que la pharmacie et les dispositifs médicaux, elle peut aller jusqu’à la perte de vies humaines. Parce que le manque de clarté ou l’erreur des instructions de médication représentent un risque énorme pour la sécurité des patients.

Une entreprise peut avoir besoin de maintenir ses objectifs de branding et de marketing, mais la vie humaine est beaucoup plus importante. Les entreprises doivent donc trouver un équilibre. Une façon de faire ressortir leur marque, mais aussi de prioriser les consignes de sécurité et d’utilisation. Ces choses deviennent difficiles lorsqu’il s’agit par exemple de la traduction. Parce que l’étiquette entière doit être traduite dans un langage naturel et compréhensible. En outre, les emballages de produits exportés vers différents pays doivent également respecter les réglementations en constante évolution de l’industrie dans le monde entier. Un autre défi auquel l’industrie est confrontée est l’utilisation ede l’espace disponible. Une étiquette doit être suffisamment petite ou grande pour convenir à un contenant et contenir tous les renseignements exigés par un organisme de réglementation, ce qui dépend souvent du pays vers lequel l’emballage est exporté.

 

Erreurs de traduction automatique

D’après le rapport de la PharmaIQ sur les défis de l’emballage et de l’étiquetage dans l’industrie pharmaceutique en 2017, la traduction fait partie des principaux défis auxquels les entreprises pharmaceutiques et les fournisseurs d’impression sont confrontés au cours d’un processus de production d’étiquetage. Même la plus petite faute d’orthographe ou de frappe peut causer une grande confusion. À quoi sert donc de créer une belle étiquette, sur un beau packaging si l’intégrité du contenu n’est pas en place. Ainsi, les concepteurs d’étiquettes et le flux de production d’étiquettes doivent prioriser le contenu clé d’une étiquette, puis le reste du design. L’automatisation du contrôle de la qualité de l’emballage est de plus en plus populaire, car elle réduit les risques d’erreur, les coûts et le temps. De nombreuses entreprises hésitent à passer à un étiquetage automatisé.

Les erreurs de traduction ont été la cause de rappels complets de produits, donc de pertes financières et de confusion parmi les utilisateurs finaux. Ce qui a même pu causer des risques pour la sécurité des patients lorsqu’il s’agit de produits pharmaceutique. Ces dernières doivent donc veiller à ce que l’information sur les produits soit traduite naturellement et mise en valeur par le biais d’éléments de design, de couleurs contrastantes et de mise en page. Cependant, ce n’est pas parce que la traduction automatique n’est pas naturelle et précise à 100 % qu’un producteur d’étiquettes pharmaceutiques devrait fermer la porte à l’automatisation. En fait, l’automatisation accélérera le processus dans tous les cas. Il est beaucoup plus facile pour un locuteur natif d’éditer un texte traduit qu’il ne l’est de traduire à partir de zéro.

 

Espace disponible

Les étiquettes avec trop d’informations réduites à une taille de police illisible sont également une cause fréquente de confusion et d’insatisfaction de l’utilisateur final. Les entreprises incluent souvent trop d’informations parce qu’elles craignent qu’une étiquette ne soit pas conforme, ou parce que la portée du projet d’un processus de production d’étiquettes est mal définie. Ces types d’étiquettes ont également été à l’origine du rejet total d’un produit par les consommateurs. Cela affecte inévitablement la marque et même l’entreprise pharmaceutique dans son ensemble. Encore une fois, le résultat étant des rappels de produits et du travail supplémentaire. C’est là aussi que l’automatisation entre en jeu. Une plate-forme de contrôle de la qualité de l’emballage bien conçue et un système d’épreuvage de l’imprimante devraient comprendre des lignes directrices et des conseils pour la création et l’approbation d’une étiquette d’emballage bien conçue.

 

Autres erreurs d’étiquetage courantes

Voici les causes courantes d’erreurs d’étiquetage et de confusion pour l’utilisateur final :

  • L’emballage de produits similaires d’une marque qui ne souligne pas clairement les différences.
  • Mêmes noms de marque pour différents produits sans extension claire du nom du produit.
  • Manque d’emphase sur les mises en garde et les ingrédients du produit.

 

 

Les meilleures opportunités d’affaires en 2018

Lorsque vous décidez de lancer votre propre entreprise, l’étape suivante consiste à déterminer le type d’entreprise dans laquelle que vous devriez placer vos billes. Ces opportunités d’affaires représentent une convergence de tendances, allant de l’économie de temps et d’argent pour les consommateurs à la croissance continue des nouveaux utilisateurs sur internet. Jetez donc un coup d’œil aux meilleures occasions d’affaires pour cette année.

1. l’e-Learning

L’apprentissage et la formation par le biais d’internet représente une opportunité d’affaires forte et continue pour le développement de la technologie et du contenu didactique. L’opportunité pour les petites entreprises est de se spécialiser dans la livraison de contenus hautement ciblés.

2. Un service de référence

Les propriétaires sont mis au défi de trouver un service fiable et digne de confiance pour les réparations à domicile. De nouveaux services de référence d’entrepreneurs à domicile ont vu le jour pour répondre à ce besoin croissant. Devenez une source fiable et impartiale de référence pour les entrepreneurs sur les diverses interventions domicile dans votre ville ou votre région. Vous pourrez ensuite bâtir une entreprise de services de tierce partie dont vous aurez grand besoin.

3. Un Service informatique

Avec la prolifération des ordinateurs à la maison et dans les petites entreprises, combinée à une complexité croissante, le marché des services informatiques s’est énormément développé. Il existe des opportunités d’affaires répondant aux besoins de réparation, de mise à niveau et de réseaux émanant des entreprises et des consommateurs.

4. La vente directe

La vente directe et le marketing multi-niveaux sont à la mode en période d’incertitude économique. Avec le besoin croissant de revenus supplémentaires, il est plus facile de recruter de nouveaux membres. Craig Keeland, président et fondateur de Youngevity, déclare que les prévisions financières générales sont mauvaises, tandis que le marketing de réseau brille. Selon lui, l’économie entre dans son nouveau ralentissement, alors que le marketing de réseau connaîtra une montée en flèche.

5. Les jeux en ligne

Vous vous demandez surement en quoi les jeux en ligne sont-il un business ? En effet, ce domaine croît à un rythme très rapide. La concurrence est intense pour les développeurs, mais il existe des opportunités d’affaires tels que l’affiliation avec les bookmakers.

6. Conseiller en gestion

Bien qu’il y ait plus de 75 000 consultants indépendants, les perspectives d’avenir semblent solides, principalement parce que la consultation est dictée par la mondialisation, la déréglementation, les changements technologiques rapides et la tendance actuelle des sous-traitants. Les honoraires typiques vont de 100 € à 500 € l’heure pour les meilleurs consultants.

7. Une entreprise spécialisée en référencement

Les moteurs de recherche restent l’outil indispensable par excellence pour les acheteurs en ligne. En fait, l’association national des fournisseurs, affirme que 75 % des grandes entreprises utilisent le positionnement organique dans les moteurs de recherche. C’est une tâche à confier à des professionnels pour les grandes et petites entreprises optimisant leurs pages web, si elles souhaitent un référencement de premier ordre dans les moteurs de recherche tels que Google. Le domaine de l’optimisation SEO est en pleine croissance. Les compétences requises pour réussir dans cette opportunité d’affaires sont : la compréhension des liens réciproques, la capacité à développer des mots-clés, la connaissance du HTML et de solides compétences linguistiques.

Le Machine Learning, une profession en pleine expansion

Entre 2012 et 2017, l’emploi des ingénieurs en machine learning a été multiplié par 9,8 et celui des spécialistes des données a été multiplié par 6,5 au cours de la même période. Si la tendance se poursuit, ces professions auront des perspectives d’emploi qui surpasseront bien d’autres domaines. Avec un avenir aussi brillant, un emploi dans ce domaine pourrait-il vous convenir ?

Qu’est-ce que le machine learning ?

Le machine learning (ML) est une technologie impliquant l’enseignement aux machines dans le but d’effectuer des tâches spécifiques. Contrairement au codage traditionnel qui fournit des instructions qui indiquent aux ordinateurs ce qu’ils doivent faire, le ML leur fournit des données qui leur permettent de se débrouiller seules, un peu comme le ferait un être humain ou un animal. Il implique une interaction entre les informaticiens et d’autres personnes ayant des spécialisées dans ce domaine. Ces professionnels créent des programmes appelés « algorithmes », des ensembles de règles qui résolvent un problème, et les alimentent ensuite de vastes ensembles de données qui leur apprennent à faire des prédictions basées sur ces informations.

Le machine learning est un sous-ensemble de l’intelligence artificielle qui permet aux ordinateurs d’exécuter des tâches pour lesquelles ils n’ont pas été explicitement programmés. Au fil des ans, la situation s’est compliquée, mais il est devenu plus courant. Steven Levy a écrit dans un article concernant la priorité accordée par Google au machine learning et au recyclage des ingénieurs de l’entreprise, que pendant de nombreuses années, cette technologie a été considéré comme une spécialité limitée à une élite.

Cette époque est révolue, car les résultats récents indiquent que c’est la véritable voie vers les traitements informatiques avec les pouvoirs des humains et, dans certains cas, des super-humains. La plupart d’entre nous rencontrent cette technologie au quotidien sans trop y penser. Lorsque vous utilisez Google ou un autre moteur de recherche, les résultats qui apparaissent en haut de la page sont le résultat du machine learning. Le texte prédictif, ainsi que la fonction de correction automatique, sur l’application SMS de votre smartphone, en sont également le résultat. Les films et chansons recommandés sur Netflix et Spotify sont d’autres exemples de la façon dont nous utilisons cette technologie à croissance rapide tout en la remarquant à peine.

Plus récemment, Google a introduit Smart Reply dans Gmail. À la fin d’un message, il présente à l’utilisateur trois réponses possibles en fonction du contenu. Uber et d’autres sociétés testent actuellement des voitures auto-propulsées.

Les Industries utilisant le machine learning

Son utilisation va bien au-delà du monde de la technologie. SAS, une société de logiciels d’analyse, signale que de nombreuses industries ont adopté cette technologie. Le secteur des services financiers utilise le blanchiment d’argent pour identifier les opportunités d’investissement, faire savoir aux investisseurs quand négocier, reconnaître les clients qui présentent un profil de risque élevé et détecter les fraudes. Dans le domaine de la santé, les algorithmes aident à diagnostiquer les maladies en détectant les anomalies.

Savez vous pourquoi une publicité pour le produit que vous envisagez d’acheter apparaît sur chaque page web que vous visitez, et bien le ML permet à l’industrie du marketing et des ventes d’analyser les besoins des consommateurs en fonction de leur historique d’achat et de recherches. L’adaptation de cette technologie par l’industrie des transports détecte les problèmes potentiels sur les routes et contribue à les rendre plus efficaces. Grâce au ML, l’industrie pétrolière peut également identifier de nouvelles sources d’énergie.

Comment connaître le numéro de TVA intracommunautaire d’une entreprise ?

Toute entreprise domiciliée dans un pays de l’Union Européenne et assujettie à la TVA doit posséder un numéro de TVA intracommunautaire. Le numéro de Taxe sur la Valeur Ajoutée intracommunautaire, délivré par l’administration fiscale est obligatoire pour toutes formes de transactions commerciales entre les entreprises de l’UE. Non seulement, il permet d’identifier les entreprises, mais aussi, il simplifie le suivi de la TVA et les démarches douanières.

Le numéro de TVA intracommunautaire

Chaque pays possède son propre structure pour former le numéro de TVA intracommunautaire. En France, il commence toujours par ces deux lettres : FR, suivies par une clé attribuée par les impôts et se termine par le SIREN de l’entreprise composé de 9 chiffres. Pour vous donner une petite idée de ce qu’est un numéro de TVA intracommunautaire.

Voici un petit exemple : FR 75 369852147 = (FR + clé (75) + numéro SIREN (369852147)).

Ce numéro est une mention obligatoire sur tous documents relatifs à un échange de nature commercial. Pour obtenir un numéro de TVA : cliquez ici

Sans numéro de TVA intracommunautaire, appelé aussi numéro d’identification fiscal individuel, il ne pourra pas y avoir d’échange entre les pays européens. Le numéro permet l’identification d’une entreprise assujettie dans tous les pays de l’Union Européenne et facilite énormément les démarches fiscales.

Ce numéro rend le remboursement de la TVA plus rapide et simplifie la déclaration en ligne. Pour obtenir un numéro de TVA intracommunautaire, l’entreprise doit se rendre au SIE, Service des Impôts des Entreprises.

Les opérations concernées par le numéro de TVA intracommunautaire

L’expédition et l’introduction, ce sont les opérations concernées par le numéro de TVA intracommunautaire. On parle d’expédition et d’introduction quand il s’agit d’échanges commerciaux entre pays de l’Union Européenne et non d’exportation et d’importation.

Si une entreprise venant d’un autre pays de l’UE introduit des biens en France, elle devra se munir de son numéro de TVA intracommunautaire et sera taxée au taux de TVA français. Toutefois, la TVA sera neutre parce qu’elle sera imputée en tant que TVA déductible et exigée.

Le numéro de TVA intracommunautaire sera présent sur la comptabilité de l’entreprise, mais aussi sur toutes les factures et déclarations de biens.

Par contre, si une entreprise assujettie à TVA expédie des marchandises à une autre entreprise assujettie, mais aussi membre de l’Union Européenne, elle sera exonérée de TVA.

Cependant, il existe certaines conditions à respecter. Tout d’abord, la livraison doit être à titre onéreux, puis le vendeur doit non seulement connaître le numéro d’identification fiscal individuel de son acheteur, mais aussi détenir des justificatifs de transport. Enfin, l’acheteur ne doit en aucun cas bénéficier du régime dérogatoire.

Comment calculer le numéro de TVA intracommunautaire ?

Pour calculer le n° de TVA intracommunautaire, il faut d’abord trouver la clé TVA via le numéro SIREN. Le calcul de la clé TVA se fait comme suit [12 + 3 × (SIREN modulo 97)] modulo 97 Modulo est le reste de la division euclidienne par 97. Ex. clé TVA = [12 + 3 × (404 833 048 modulo 97)] modulo 97 = [12 + 3 × 56] modulo 97 = 180 modulo 97 = 83.

Les tendances high-tech à suivre de près

L’Internet a ouvert un large éventail de possibilités dans le domaine de l’high-tech. La révolution des téléphones mobiles a permis de développer le marketing des médias sociaux (ou Social Media Marketing). Elle a également conduit à de nombreux services à la demande extrêmement performants, tels que Netflix, Uber et Airbnb. Les gens ont migré de l’ordinateur encombrant vers des appareils mobiles et recherchent des outils qui offrent un certains confort et aisance au quotidien.

Voici quelques-unes des tendances à surveiller lorsque vous bâtissez votre entreprise en pensant à l’avenir.

1. Internet des objets ou internet of Things (IoT)

Les appareils dotés d’intelligence artificielle ont pris en charge de nombreux aspects du mode de vie d’aujourd’hui. Ils sont présents dans les maisons, les voitures et même les soins de santé ont été développés pour le marché. L’Internet des objets a permis d’installer des puces et des capteurs dans des objets du quotidien. L’étape suivante sera que ces dispositifs intelligents collaborent pour un fonctionnement sans faille pendant la journée de l’utilisateur, ce qui permettra aux consommateurs de personnaliser davantage la façon dont les dispositifs fonctionnent les uns avec les autres. Certains appareils IoT commencent à introduire une personnalisation basée sur des règles qui permettent aux consommateurs de programmer leurs appareils sans avoir besoin d’apprendre le code.

2. La robotique dans l’e-commerce

Les robots pour la maison sont en cours de développement avec des objectifs de déploiement jusqu’en 2020. Pendant ce temps, l’utilisation de la robotique s’est développée dans la fabrication, où elle a révolutionné l’atelier. La technologie s’apprête à avoir un impact et à perturber encore plus les pratiques de l’industrie.

La société de recherche International Data Corporation (IDC) a prédit que cette année, 45 % des 200 principales sociétés mondiales de commerce électronique et de commerce omnicanal déploieront des systèmes robotiques pour l’exécution des commandes, l’entreposage et la livraison.

3. Outils pour participer à la conversation

Les médias sociaux ont pris des proportions inimaginables depuis que Twitter et Facebook ont fait leurs débuts. Les entreprises ont réalisé que l’utilisation de plateformes sociales pour s’engager avec les clients est efficace, mais qu’elle exige beaucoup de main-d’œuvre, vous avez besoin d’un employé dévoué pour la gérer.

Les Chatbots permettent des engagements plus automatisés en aidant les entreprises à filtrer la première connexion avec le client avant qu’un humain n’ait besoin d’être impliqué. Cela signifie plus d’engagement sans augmenter les ressources des employés. La mise en garde pour tout spécialiste du marketing est d’être capable de se joindre à la conversation et de fournir des informations sans paraître envahissant ou perturbateur.

4. Réalité augmentée

Google Glasses a peut-être été lent à décoller, mais cela n’a pas empêché les développeurs de réussir le défi avec le HoloLens de Microsoft, l’essai de Facebook avec Oculus Rift, et plus récemment, l’iPhone X d’Apple avec reconnaissance faciale et de nouvelles fonctionnalités pour les applications de réalité augmentée. Beaucoup d’attractions à grande échelle et de jeux à domicile sont déjà en développement.

5. Bitcoins et chaîne de blocs (ou blockchain)

La cryptomonnaie a trouvé des marchés niches, mais elle s’oriente vers l’intégration dans les années à venir, à mesure que les économies mondiales s’engrènent et que les arènes politiques commencent à paraître instables. Un développement intéressant est apparue : la « Blockchain« , qui permet le suivi des transactions en ligne. La Blockchain est déjà présent dans les applications utilisées par les industries de la santé et de la finance, où elles offrent un registre sécurisé à travers les ordinateurs et les pays.

Malgré les progrès technologiques, il convient de se rappeler que des vieilles habitudes persistent et sont encore appréciées. La première est l’authenticité, quelque chose que les générations X et les millénaires sont très désireux de voir au cœur de leurs activités; qu’il s’agisse du commerce électronique ou de leur lieu de travail. Ils veulent entrer en contact avec des entreprises qui se soucient non seulement de leurs clients cibles, mais aussi de causes plus importantes, comme l’environnement.

En bref

  • L’Internet des objets permettra aux appareils intelligents de fonctionner ensemble de façon transparente.
  • La robotique perturbera le commerce en termes d’exécution et de livraison de l’entrepôt.
  • Les chatbots offriront aux marketeurs de nouvelles façons d’engager le client.
  • Le développement de la réalité augmentée est orienté vers les jeux et les smartphones.
  • Les paiements et les transactions en cryptomonnaie vont se généraliser.
Les Bouches-du-Rhône, un département également dynamique pour implanter son entreprise

Les Bouches-du-Rhône est un département qui entend donner une image jeune et dynamique pour attirer les touristes mais aussi et surtout les investisseurs.

Une position géostratégique

L’arrivée du TGV il y a déjà quelques années, puis la forte empreinte d’Euroméditerranée, ont donné le nouveau diapason du devenir de Marseille et de ses villes environnantes, comme Aix-en-Provence. Et c’est un fait, Le département des Bouches-du-Rhône a clairement lancé une dynamique pour inviter à la création d’entreprises. Cela prend forme avec l’accent mis sur l’accompagnement des créateurs à chaque étape de leur parcours. Le département se positionne en amont des projets, devenant le partenaire privilégié de divers organismes dévoués à l’élaboration de nouveaux projets d’entreprise.

Une terre d’accueil

On voit en effet depuis un certain temps de plus en plus d’entrepreneurs faire le pas de s’installer dans le département des Bouches-du-Rhône, car l’accueil est ouvert en termes de développement. Tout est fait pour favoriser les activités innovantes, que ce soit dans le commerce ou l’artisanat, dans un cadre géographique qui n’a nulle part en France d’équivalent. Ces deux atouts, indissociables, font du département un véritable vivier d’avenir.

Les moyens mis en place

Concrètement, le département s’engage dans une véritable solidarité à l’égard des porteurs de projets. Et pour commencer, par un soutien gratuit conduisant à une expertise sur le terrain. L’idée d’aider les jeunes pousses à grandir s’inscrit dans une politique de développement pérenne. Le but est d’aider à la construction et au développement de projets qui pourront trouver leur juste place grâce au bon démarrage dont ils ont bénéficié.

Un moteur pour l’emploi

En proposant une aide au recrutement parmi d’autres axes d’accompagnement de projets d’entreprises, l’agence de développement Provence Promotion a permis la création de nombreux emplois dans les domaines des biotechnologies, de la micro-électronique et de l’aéronautique. De son côté, l’Europôle de l’Arbois offre son soutien pour tout ce qui concerne l’environnement et les énergies renouvelables. Avec la SEMIDEP, spécialisée dans le « repair and refit » c’est tout un champ de possibilités qui grandit dans la zone de la Ciotat. Tous les secteurs sont concernés et les associations de zones d’activités proposent aux créateurs d’entreprises un vaste champ d’accueil et de conseils afin de redonner à l’emploi tout l’oxygène dont il a besoin pour se développer.

La Chambre de commerce

Un site portail reste à la disposition de tous les créateurs ou repreneurs d’entreprise pour les aider à concrétiser leur projet de la façon la plus efficace possible tout en les accompagnant dans leurs démarches.

Les qualités essentielles du leadership entrepreneurial

Savez-vous ce qu’il faut pour être un bon entrepreneur ? Vous avez peut-être une idée solide pour un nouveau produit ou service, et même un business plan parfait pour le soutenir. Cependant, si vous voulez que votre entreprise en phase de démarrage ait une chance de succès à long terme, vous devez aussi avoir les qualités de leadership nécessaires pour faire passer votre vision du rêve à la réalité.

Les leaders remplissent de multiples rôles. Idéalement, les leaders motivent, agissent en tant que guides et servent de modèle pour leurs employés. Notez qu’il n’est pas nécessaire d’avoir des salariés pour être un leader. Les qualités de leadership en affaires sont essentielles dans la façon dont vous traitez avec vos entrepreneurs, vos clients, et le marché en général.

Les qualités essentielles dans le leadership d’entreprise

La plupart des attributs d’un leader sont qualitatifs, en ce sens ils ne peuvent être mesurés, capturés ou revus de façon concrète. En d’autres termes, nous ne pouvons pas dire qu’un chef d’entreprise a obtenu 98 points en leadership. Le mieux que nous puissions faire est de regarder des exemples anecdotiques ou des études psychologiques pour voir quelles qualités possèdent les bons dirigeants. Voici les traits de caractère indicateurs potentiels d’un vrai chef d’entreprise :

1. Un regard vers l’avenir

Un leader qui réussit aura toujours un œil vers l’avenir. Il pense souvent à l’avance à chaque problème et est toujours à la recherche de nouvelles opportunités de croissance. De plus, cette mentalité est utile pour de multiples raisons. Pour commencer, cela limite la tentation de la satisfaction instantanée. Plutôt que de prendre le chemin le plus facile et le plus court, ces entrepreneurs sont prêts à faire des sacrifices pour un avenir meilleur à long terme. En effet, ils sont également plus disposés à appliquer des correctifs durables aux problèmes, plutôt que de s’appuyer sur des solutions qui sont souvent instables.
Par exemple, Jeff Bezos, fondateur d’Amazon, est connu pour avoir continuellement réinvesti dans l’entreprise, ignorant la rentabilité à court terme.

2. La confiance en soi

Les bons leaders projettent aussi la confiance en soi. Les personnes qui semblent confiantes attirent les autres et les rassurent. La confiance vous aidera à gagner des clients, des co-entreprises et même des investisseurs, parce qu’il vous sera plus facile de convaincre les gens que vous valez la peine de faire des affaires. De plus, il y a des preuves objectives pour suggérer que les gens confiants sont de meilleurs chefs. Une étude en psychologie appliquée a révélé que les entrepreneurs qui réussissent démontrent des niveaux de confiance beaucoup plus élevés que les étudiants en entrepreneuriat et les personnes qui ne s’intéressent pas aux affaires.

3. L’autogestion de la santé

Bien que la plupart de ces traits mettent l’accent sur la façon dont les entrepreneurs s’engagent dans leur environnement, il est également important de noter à quel point les leaders forts prennent soin d’eux-mêmes. Si vous souffrez d’insomnie et faites des choix alimentaires malsains, par exemple, votre productivité en souffrira et vous ne serez pas en mesure de diriger aussi efficacement. Les meilleurs chefs d’entreprise comprennent que la santé de leur corps et de leur esprit est essentielle au succès, et ils sont prêts à passer quelques heures supplémentaires chaque jour à dormir suffisamment, à manger les bons aliments, à faire de l’exercice et à lire de nouveaux documents. Ils vont jusqu’à avoir une routine matinale qu’ils suivent et qui les aide à se sentir centrés et à établir une bonne mentalité pour la journée.