Les types de management qui marchent en entreprise

Les types de management qui marchent en entreprise

Les styles de management sont la manière dont un manager peut aborder des scénarios particuliers, prendre certaines décisions et motiver les gens à travailler correctement. Il s’agit essentiellement de la manière dont un manager opère et maintient son leadership. Il existe actuellement dans le monde de nombreux styles de management différents et courants, mais quel est le plus efficace ?

Le management démocratique – couramment efficace

Comme son nom l’indique, le style de management démocratique est le style le plus participatif qui implique chaque membre de l’équipe. Face aux styles de management autocratique et de laisser-faire, le manager démocratique s’attache à demander aux membres de l’équipe leur avis sur chaque décision avant de la finaliser.

C’est également l’un des styles de management les plus efficaces, car chaque membre de l’équipe se sent impliqué, mais la décision finale est prise par le manager. Ce style de management est connu pour générer des taux d’engagement et de satisfaction beaucoup plus élevés parmi les employés.

Le management autocratique – rarement efficace

Les managers autocratiques, comme leur nom l’indique, se concentrent sur le contrôle et la chaîne de commandement pour obtenir des résultats. Bien qu’il ne soit pas nécessaire d’être un dictateur pour utiliser ce modèle de management, le style de management autocratique implique une supervision directe, un soutien inébranlable du message de la direction, ainsi qu’un retour et une communication plus unilatérale que les autres styles.

S’il est associé à un manager fort, il permet de donner une direction à des groupes désorganisés. En définissant des rôles clairs, en assignant des tâches et en fixant des échéances, le groupe a plus de chances de terminer le projet à temps et avec une contribution égale de chacun. Toutefois, décourager la participation du groupe peut souvent entraîner du ressentiment et un manque de solutions créatives, car il n’y a qu’un seul décideur. Cela peut également affecter le moral du groupe. Les gens sont plus heureux et plus performants lorsqu’ils contribuent à l’avenir du groupe. Étant donné que les managers autocratiques autorisent rarement la contribution des membres de l’équipe, les suiveurs se sentent insatisfaits et étouffés.

Le management laisser-faire – parfois efficace

Ce type de manager fait confiance à ses subordonnés pour gérer leur propre charge de travail tout en veillant au fonctionnement général des tâches. Travailler dans un domaine créatif où les gens sont très motivés, compétents, créatifs et dévoués à leur travail peut être propice à l’obtention d’excellents résultats avec ce style.

Comme le travail est très dirigé par les membres de l’équipe, ce style de management encourage souvent la croissance personnelle et l’innovation. Ce style est efficace dans les situations où les membres du groupe sont plus compétents que le chef du groupe. Cependant, ce style dépend fortement de l’engagement des membres de l’équipe et de leurs compétences. De plus, il peut entraîner une confusion sur les rôles des tâches et leur orientation. La perception du manager peut également être négative, car en s’impliquant peu dans le groupe, il passe pour quelqu’un de renfermé et de passif.

Management de type « coach » – couramment efficace

S’inspirant des entraîneurs sportifs, ce style de management est axé sur le partenariat et la collaboration entre les managers et leurs subordonnés. Il peut s’agir d’un très bon style de management en matière de leadership.

Ce manager se concentre sur l’identification et le développement des forces individuelles de chaque membre de son équipe. Il se concentre également sur les stratégies qui permettront à son équipe de mieux travailler ensemble. Ce style présente de fortes similitudes avec le management démocratique, mais met davantage l’accent sur la croissance et la réussite de chaque employé.

Les managers qui adoptent un style de coaching augmentent l’auto-responsabilité et la confiance en soi de leurs collaborateurs en leur laissant le choix dans la mesure du possible et en offrant un bon équilibre entre soutien et défi. Cela réduit le stress des travailleurs, qui se sentent plus maîtres de la situation, et du manager qui ne se sent plus obligé de fournir toutes les réponses et de diriger le navire.

Conclusion

Chacun des styles de management ci-dessus peut fonctionner dans la bonne situation. Il vous suffit d’examiner le lieu de travail et de choisir celui qui vous convient le mieux.

Romain