Les 4 erreurs à éviter si vous vendre votre commerce ou petite entreprise

Les 4 erreurs à éviter si vous vendre votre commerce ou petite entreprise

Tous les jours, les propriétaires de petites entreprises (et commerçants) commettent des erreurs draconiennes lorsqu’ils vendent leur entreprise et perdent des milliers d’euros. Tout leur travail acharné et leurs investissements à long terme s’effondrent. En tant qu’entrepreneurs, ils avaient autrefois rêvé de posséder leur propre entreprise et d’en faire un succès. Ils prévoient ensuite de récolter les récompenses sous la forme d’une vente d’entreprise réussie. Ça a l’air d’un plan génial sur le papier !

La vente d’une entreprises n’est pas aussi facile qu’il n’y paraît.

En tant qu’entrepreneur, j’ai construit et vendu plusieurs entreprises, dont trois magasins de détail. Maintenant, en tant que conférencier professionnel international et consultant en affaires, j’aide d’autres propriétaires de petites entreprises à atteindre ce même succès. Voici mes cinq conseils pour vous aider à éviter les pièges de la vente d’entreprise, les déceptions et les pertes d’argent.

 

Erreur 1 : Ne pas planifier à l’avance ou attendre trop longtemps avant de vendre.

Attendre trop longtemps ou ne pas planifier à l’avance peut faire en sorte que de nombreux propriétaires d’entreprise ratent leur chance. Il faut en moyenne de deux à quatre ans pour vendre une petite entreprise. Par conséquent, la planification à long terme est la clé du succès de toute vente d’entreprise. En gardant des dossiers à jour, un historique détaillé de l’entreprise et un portefeuille de ventes à portée de main en tout temps, cela rendra votre planification payante. Vous ne savez jamais quand l’acheteur parfait peut venir à taper à votre porte et vous faire une offre que vous ne pouvez tout simplement pas refuser.

Ajoutez à cela la confiance que l’acheteur aura dans l’achat d’un commerce s’il voit qu’il y avait une stratégie de vente et que ce n’est pas par envie de se débarraser de votre commerce que vous vendez.

 

Erreur 2 : Ne pas trouver la bonne personne pour réaliser la vente de votre entreprise

Trouver la bonne agence pour vous aider à vendre votre entreprise est crucial pour votre succès. Souvent, les propriétaires d’entreprise vont avec la première personne ou agence qu’ils rencontrent juste pour pour lancer le processus. Si vous êtes mal entourés, après quelques mois, il se peut que vous ne voyiez aucun résultats, aucune offre. Prenez le temps de choisir l’agence/le courtier pour vendre votre affaire.

J’ai moi-même signé avec le premier courtier avec qui j’ai parlé lors de la réalisation de ma première vente. Il semblait être la personne parfaite pour vendre mon entreprise. Après tout, il avait de l’expérience dans le commerce de détail et c’était mon industrie, il était amical et d’être un expert. Malheureusement, c’était trop beau pour être vrai parce qu’il en demandait trop. En augmentant le prix, il m’a fait signer le contrat mais n’a jamais fait la vente. Après six mois perdus sur cette même piste, j’ai finalement décidé de passer à autre chose. Tirant les leçons de mon erreur, j’ai consulté 8 autres agences avant de signer un autre contrat.

Le nouvel agent avait une approche plus réaliste et a commencé à m’apporter des clients potentiels dès le premier mois.

 

Erreur 3 : Penser que vous n’avez pas à continuer de rechercher par vous même un acquéreur

Penser qu’un agent immobilier fera tout le travail de promotion de votre vente peut être mortel. Vous êtes le meilleur promoteur pour votre entreprise. Qui connaît votre entreprise mieux que vous ? Personne n’est plus motivé, passionné et bien informé sur votre entreprise que vous ! Un courtier/agent peut vous trouver quelques acheteurs pour votre activité, mais vous devriez continuer aussi à en faire la promotion.

La vente au détail est une activité difficile – beaucoup plus difficile qu’on ne le pense. Et honnêtement, la principale raison pour laquelle quelqu’un vend un magasin de détail est qu’il échoue, et non pas parce qu’il a du succès. Plus vous planifiez votre vente, meilleur sera le prix que vous pourrez obtenir. Gardez à l’esprit que l’acheteur potentiel sera soucieux ou surpris de votre raison de vendre. Avoir votre plan et votre stratégie en place et cela éliminera toute crainte. Tout comme vous avez démarré votre entreprise avec un plan solide, vendez-le aussi avec un plan solide.

 

Erreur 4 : Demander trop ou trop peu pour la vente/cession.

L’établissement d’un prix très élevé ou irréaliste peut mener à une impasse. S’attendre à obtenir le meilleur prix pour une entreprise qui génère peu ou pas de profit, c’est tout simplement faire preuve de mauvais sens des affaires. Tenez compte de votre secteur d’activité, d’entreprises similaires, de l’économie et de votre marché lorsque vous fixez le prix de vente de votre entreprise.

D’un autre côté, une entreprise qui ne génère pas de profits peut bien faire avec une vente hors de l’entreprise. Ce type de vente peut générer des flux de trésorerie instantanés et un roulement rapide. Trop de propriétaires d’entreprises qui n’ont pas fait de profits ou qui ont des problèmes de trésorerie ratent cette merveilleuse occasion. Certaines raisons qui leur échappent sont dues à une perte d’énergie et/ou de motivation ou parce qu’ils ne veulent peut-être pas admettre leur défaite ou leur échec. Rappelez-vous qu’il s’agit d’affaires – ne vous inquiétez pas de le prendre personnellement.

Une autre erreur est de fixer un prix trop bas pour l’entreprise. Souvent, les propriétaires d’entreprise fixeront un prix bas parce qu’ils sont épuisés, souffrent d’une maladie ou n’ont pas obtenu de bons conseils.  Écoutez les courtiers et agences immobilière. Faites des recherches sur les ventes d’entreprises similaires avant de sauter les deux pieds dedans sans réflechir.

 

 

Elodie