Les préparatifs de la vente d’une entreprise

Les préparatifs de la vente d’une entreprise

1. Aperçu

Pour de nombreux propriétaires, la vente de l’entreprise qu’ils ont passé des années à bâtir peut être émotionnellement difficile. À moins que vous n’ayez déjà vendu une entreprise, vous n’aurez pas d’expérience et ne saurez pas à quoi vous attendre.

Ce guide décrit les principales options disponibles et vous aidera à décider ce qui est le mieux pour vous et votre entreprise. Il couvre également quelques-unes des choses de base qui peuvent être faites pour rendre votre entreprise attrayante pour les acheteurs potentiels et contient des conseils sur la façon de trouver les bons conseillers.

 

2. La vente de votre entreprise est-elle la bonne option ?

Avant de mettre votre entreprise en vente, vous devez examiner attentivement les raisons qui vous poussent à le faire. Vous serez probablement interrogé sur vos raisons de vendre par des acheteurs potentiels, qui devront être à l’aise avec votre motivation et vos réponses.

Vendre ou pas

Vous devez tenir compte de quatre questions clés :

Quels sont mes objectifs en tant que propriétaire de l’entreprise ? Par exemple, vous pourriez vouloir récupérer une partie ou la totalité de votre investissement dans l’entreprise pour financer votre retraite.
Quels sont mes objectifs en tant que gestionnaire de l’entreprise ? Par exemple, vous pourriez vouloir prendre votre retraite le plus tôt possible ou préférer avoir un engagement continu avec l’entreprise.
Quels sont mes objectifs pour l’entreprise elle-même ? Par exemple, l’entreprise peut avoir besoin de nouveaux investissements pour se développer.
Qui d’autre sera touché et que voudront-ils ? Par exemple, d’autres actionnaires, des gestionnaires et des employés, et même des clients et des fournisseurs clés.
La vente d’une partie ou de la totalité de l’entreprise peut être le meilleur moyen d’atteindre vos objectifs. Vous pourriez, par exemple, vouloir vendre votre entreprise sans aucune implication financière ou de gestion.

Mais une vente n’est pas toujours la meilleure solution.

Il existe toute une gamme d’autres voies de sortie qui pourraient mieux répondre à vos besoins. Si, par exemple, vous voulez prendre votre retraite mais que vous avez déjà assez d’argent, vous pourriez transmettre l’entreprise à vos enfants. Vous pourriez vendre à vos employés. Vous pouvez aussi essayer une introduction en bourse, ce qui pourrait vous permettre de réunir des capitaux pour développer votre entreprise, tout en facilitant la vente d’une partie ou de la totalité de votre participation dans l’entreprise.

 

3. Façons de vendre votre entreprise

Il existe diverses options pour vendre votre entreprise, selon des facteurs comme le type, la taille et le secteur d’activité de votre entreprise. La plupart des entreprises sont vendues dans le cadre d’une vente commerciale à une autre entreprise – habituellement à une entreprise exerçant ses activités dans le même domaine ou dans un domaine connexe.

D’autres options qui s’offrent à vous pourraient inclure :

  • la recherche d’un acquéreur de capital-investissement
  • un rachat par les cadres/employés – peut-être avec l’aide d’une société de capital-risque ou d’un prêt bancaire.
  • attirer un investisseur privé

 

La meilleure option pour vous dépendra de votre situation personnelle et du statut juridique de votre entreprise. L’acheteur aura également une opinion sur la structure de l’opération, de sorte que vous devrez savoir ce que vous voulez réaliser et comment vous aimeriez structurer une vente dès le début. Cela permettra d’économiser du temps et de l’argent et d’éviter des retards inutiles.

 

Vente partielle ou totale

Vous voudrez peut-être vendre toute l’entreprise ou garder une petite participation dans l’entreprise. L’acheteur peut préférer que vous conserviez une partie de la propriété et que vous continuiez votre participation. Cela peut assurer la continuité de l’entreprise et donner à l’acheteur l’assurance que l’entreprise se portera bien.

 

Vente d’actifs

Au lieu de vendre l’entreprise elle-même, vous pourriez vendre des actifs comme l’équipement, la propriété intellectuelle ou votre liste de clients. Cela peut être intéressant pour un acheteur qui ne veut pas assumer de responsabilités et d’obligations.

Par exemple, l’acheteur pourrait ne pas vouloir embaucher vos employés. Il vous restera les éléments d’actif et de passif qui ne sont pas inclus dans la vente. Dans ce cas, le conseil fiscal et juridique est un facteur essentiel pour décider de la structure de transaction la plus appropriée.

 

Paiement immédiat ou crédit vendeur

Vous pouvez demander le paiement intégral lorsque la vente est terminée ou vous pouvez être prêt à accepter le paiement par versements échelonnés. L’acheteur peut très bien préférer payer par versements échelonnés. Mais vous prendre un risque, par exemple si l’acheteur ne peut pas effectuer de paiements futurs.

Certains acheteurs voudront faire une série de paiements basés sur les bénéfices sous forme de crédit vendeur.

Vos choix peuvent influer sur l’intérêt des acheteurs et sur la quantité qu’ils sont prêts à offrir. Ils peuvent également avoir une incidence sur le traitement fiscal de la vente.

 

4. La vente est-elle réalisable ?

Vous ne pouvez vendre votre entreprise que si quelqu’un est prêt à la payer. Si vous ne pouvez pas identifier des raisons solides – qui peuvent être facilement justifiées – pour lesquelles votre entreprise ferait une bonne acquisition, il sera probablement difficile de trouver un acheteur.

vente entreprise

Posez-vous les questions suivantes :

L’entreprise est-elle en bonne santé ? Une entreprise en difficulté est difficile à vendre et les acheteurs potentiels sont susceptibles d’attendre jusqu’à ce qu’ils puissent obtenir des actifs à un prix réduit – même si parfois la détresse financière peut être un facteur de motivation pour un acheteur qui peut voir une opportunité de redressement.
Les bases sont-elles en place pour rendre l’entreprise attrayante ? Les acheteurs aiment les entreprises bien organisées.
L’entreprise a-t-elle un bon dossier financier ? Les acheteurs préfèrent une augmentation progressive des bénéfices avec un bon potentiel de croissance plutôt que des pics.
Pouvez-vous identifier les acheteurs potentiels et une bonne raison pour laquelle ils devraient vouloir acheter votre entreprise ? L’achat d’une entreprise peut être coûteuse et nécessiter un long questionnement. Les acheteurs potentiels peuvent préférer se concentrer sur leurs opérations existantes.
L’équipe de direction existante est-elle intéressée par racheter l’entreprise ? Vous constaterez peut-être qu’ils sont les seuls acheteurs potentiels et qu’ils n’offrent qu’un prix modeste.

Il est habituellement payant de commencer à planifier une vente bien à l’avance. Cela vous donne le temps de préparer l’entreprise – en réglant tous les problèmes qui pourraient avoir une incidence considérable sur sa valeur et en la rendant aussi attrayante que possible pour les acheteurs potentiels.

Vous voudrez peut-être aussi obtenir une évaluation sur la valeur de votre entreprise avant de la proposer à la vente.

 

5. Quand vendre votre entreprise ?

Vendre au bon moment peut avoir un impact significatif sur le prix que vous obtenez pour votre entreprise.

Si possible, planifiez à l’avance afin de pouvoir choisir le meilleur moment plutôt que de vous précipiter vers une vente rapide.

Il est également sage de garder vos plans confidentiels jusqu’à ce que la vente soit imminente. Cela évitera une réaction négative de la part des clients et des fournisseurs et éliminera les soucis inutiles pour vos employés.

 

Considérations économiques et financières

L’état général de l’économie – et de votre secteur en particulier – peut avoir un effet. Il est plus facile pour un acheteur professionnel de financer un achat lorsque sa propre entreprise se porte bien, que les taux d’intérêt sont bas et que les banques sont désireuses de prêter.

L’état de votre entreprise est un facteur plus important. Visez à vendre lorsque les profits augmentent et semblent susceptible de croître davantage. Tenez compte de l’impact des cycles de vente ou des fluctuations saisonnières dans votre entreprise – vous pourriez avoir des carnets de commandes plus complets à une période particulière de l’année.

Mettez de l’ordre dans votre entreprise

La planification bien à l’avance vous permet également de mettre de l’ordre dans d’autres aspects de vos opérations afin de vous assurer que votre entreprise est aussi attrayante que possible pour les acheteurs. Il peut également mettre en évidence toute question susceptible d’avoir un impact sur une vente. Par exemple, vous devriez vous assurer que :

  • l’équipement est bien entretenu
  • les contrats clés sont en ordre
  • il n’y a pas de litige en suspens ou de litiges non résolus
  • vous vous conformez à l’ensemble de la législation

 

 

Elodie